Tous les soleils : la musique, un personnage de cinéma tous-les-soleils-affiche Full view

Tous les soleils : la musique, un personnage de cinéma

CINEMA – Il est plutôt sympathique le dernier film de Philippe Claudel, « Tous les soleils ». Contre toute attente, ce film a sa place sur ce site consacré à la musique classique, car le réalisateur-écrivain a eu la bonne idée de donner à la musique (baroque en l’occurrence) un rôle à part entière dans le scénario. Jeune veuf d’origine italienne, Alessandro, professeur de musiques anciennes et populaires, vit à Strasbourg avec Irina, sa fille. Elle a 15 ans et découvre l’engagement politique, l’amour et traverse plutôt bien sa crise d’ado. Alessandro, par contre, est vraiment en crise existentielle : depuis la mort de sa femme, il ne prend plus la vie dans ses bras, les femmes à peine plus. Seule la musique fait sortir de lui quelques émotions tendres, notamment la Tarentella, cette chanson populaire jouée et dansée pour faire guérir celui qui a été piqué par l’araignée tarentule et qui doit se battre pour la vie. Alessandro (joué par Stefano Accorsi, le bel italien de L’Ultimo Bacio) enseigne cette musique mais ne se laisse pas opérer par elle. En attendant le spectateur se marre, lui, grâce au frangin italien un peu barré, qui refuse de sortir de chez lui (de chez son frère où il squatte) tant que Berlusconi est au pouvoir en Italie ! Philippe Claudel a eu l’idée de ce scénario en écoutant le disque de l’ensemble L’Arpegiatta de Christina Pluhar, que vous retrouverez ici.

La bande annonce du film :

Leave a comment