TITO MUÑOZ, UN AMERICAIN A NANCY TM_Dario_3 Full view

TITO MUÑOZ, UN AMERICAIN A NANCY


PORTRAIT – Il y a des transferts de chefs d’orchestre comme de footballeurs. La France se fait chiper ses poulains (Lionel Bringuier à l’Orchestre de Los Angeles) et recrute outre-Atlantique comme à Nancy, où l’Opéra national de Lorraine vient d’embaucher Tito Muñoz. « Il a été choisi parmi cinquante candidats, se montrant franchement au dessus du lot alors qu’il n’a que 27 ans, témoigne Laurent Spielmann, le directeur de l’Opéra. « Tito Muñoz fait preuve d’une grande maturité ». Cette longue expérience musicale lui vient de New York, sa ville natale : «il y a à New York tant d’opportunités de faire de la musique, confie Tito Muñoz, que je m’y suis totalement plongé». Il débute au violon, l’instrument enseigné dans son école (privée) mais se prend vite au virus de la direction : en formation de musique de chambre, en super soliste de l’orchestre, et enfin en maestro. «Je ne suis pas de ces chefs qui aiment la performance. Ils ont une mauvaise idée de la direction, à mon avis. Le chef n’est là que pour soutenir et encourager les musiciens de l’orchestre. Je ne le fais pas pour moi, je le fais pour eux.» Ceux de l’Opéra National de Lorraine sont sortis enchantés du premier passage de Tito Muñoz à leur tête en 2009 avec Los sobrinos del Capitan Grant, du compositeur espagnol Manuel Caballero (1835-1906). Nancy cherchait un jeune chef parlant… espagnol, et la famille de Tito vient d’Equateur et de Colombie ! Bienvenue dans la vieille Europe… un rêve ? «Je ne peux pas dire que je ne songeais pas à une carrière européenne mais mon regard était encore tourné vers les Etats-Unis», explique le jeune chef. À Nancy, il débute sa fonction de directeur musical avec The Rake’s Progress de Igor Stravinsky, avant de jouer toute l’année une sélection de compositeurs issus de son America : John Adams, Samuel Barber (« des standards aux Etats-Unis mais pas encore en Europe», justifie-t-il), et bientôt Gershwin, le New-yorkais… Of course!

« The Rake’s progress », du 29 septembre au 6 octobre à l’Opéra National de Lorraine à Nancy. www.opera-national-lorraine.fr La première sera diffusée sur France Musique le 15 octobre 2011 à 19h30.

Leave a comment