THIERRY JOUSSE A DEUX AMOURS ABR1153-2Bcopie Full view

THIERRY JOUSSE A DEUX AMOURS

PORTRAIT – «La musique et le cinéma sont deux passions que j’ai toujours eues… même si je les aime séparément », affirme Thierry Jousse qui a la chance d’avoir réussi à les marier avec « Cinéma Song », son émission du jeudi soir sur France Musique. Quand il ne regarde pas « Monsieur Cinéma » à la télévision, Thierry Jousse, enfant, se rend dans les salles obscures à quelques pas de la maison familiale dans la région de Nantes… le pays de Jacques Demy. Demy dont on sent l’influence dans son second long-métrage Je suis un no man’s land, que Jousse réalise en 2010 avec Philippe Katherine en tête d’affiche. «Demy a forcément compté. On ne peut faire de la comédie musicale en France sans y faire référence. Outre le fait que ma mère vient de Rochefort, Les demoiselles ont été décisives pour moi, dans le rapport à la musique, à la chorégraphie mais surtout pour son univers enchanté et mélancolique. Avant de partir pour Paris, j’ai même assisté au tournage de « Une chambre en ville » en 1982. » À Paris, la passion du grand écran conduit Jousse à diriger les mythiques Cahiers du Cinéma de 1991 à 1996 où, déjà, il publie «un numéro spécial sur la musique et le cinéma, une première pour les Cahiers… qui ne l’ont jamais refait depuis !» Son émission de radio est bien à la croisée des deux arts et pas une émission « sur la musique de films ». Il y évoque tantôt des compositeurs (Bernard Herrmann, Howard Shore), tantôt des réalisateurs (Cronenberg, Scorsese) et même des genres (le cinéma italien des années 1970). Il puise dans la fantastique discothèque de Radio France, la plus importante d’Europe, pour trouver des pépites et ses coups de cœur comme la B.O.F. rock-electro de « The Social Network ».

« Cinéma song » par Thierry Jousse, le jeudi de 22h30 à minuit sur France Musique. Emission spéciale « Bernard Herrmann aurait 100 ans » le 29 décembre et le 5 janvier.

Leave a comment