SANDRINE PIAU ET SES PREMIERES AMOURS PIAU_PRESSE2 Full view

SANDRINE PIAU ET SES PREMIERES AMOURS

PORTRAIT – «Le triomphe de l’amour». Ne pas se méprendre : le titre du nouveau récital de Sandrine Piau n’a rien à voir avec «Love Story». «Cette formule un peu bateau s’avère une réalité parfois cruelle dans les opéras baroques : le personnage de l’Amour gagne toujours. Il dicte sa loi sur les destinés humaines, comme à des marionnettes.» Au disque et en concert à la Galerie des Glaces du Château de Versailles, Sandrine Piau a réuni des «joyaux de l’opéra baroque français, des airs qui ont fait de moi une chanteuse».
Harpiste de formation, elle doit aux « baroqueux » Philippe Herreweghe et William Christie la découverte de sa voix et du répertoire qui a fait sa renommée : Rameau, Campra et Charpentier. Elle ouvre ce programme aux compositeurs du XIXe siècle comme Grétry et Favart. «Si le XVIIIe est noble, rigoureux, sans concession envers la vocalité, le siècle suivant s’ouvre à la légèreté et à l’énergie» explique la soprano, qui considère « qu’il faut ressentir intellectuellement la musique pour bien la chanter.» Et aussi la penser comme un travail d’équipe, une leçon qu’elle partage avec Jérôme Correas et l’ensemble Les Paladins qui l’accompagnent. «Jérôme et moi étions chanteurs aux Arts Florissants. Nous avons des réflexes communs comme celui de ne pas se boucher les oreilles quand un autre chante!». Une idée bien saugrenue face à une si belle voix.

> « Le triomphe de l’amour », CD Naïve, sortie le 6 mars. 

> Récital, lundi 19 mars, Château de Versailles. Ce concert sera capté et retransmis prochainement par France Musique.

Leave a comment