CHRONIQUE CD – Mythique partition, les variations Goldberg sont l’Everest des clavecinistes. Pour cette ascension, le français Frédérick Hass a abandonné « les clavecins allemands aux sons trop homogènes » pour un clavecin français, le Hemsch 1751, « à la prodigieuse mécanique ». Résultat : une belle clarté sonore sous des doigts poètes et rigoureux. Le nouveau label La Dolce Volta fait le pari de proposer des disques-objets aux couleurs vives, au livret imposant, à la captation délicate et, comme ligne éditoriale, la relation intime entre un musicien et une œuvre.

CD – Bach, variations Goldberg, Frédérick Haas – La Dolce Volta (distribution Harmonia Mundi)
Pour écouter le disque, cliquez ici