QUATUORS À BORDEAUX : PLUS DE FEMMES ! Quatuor-2BSendrez2 Full view

QUATUORS À BORDEAUX : PLUS DE FEMMES !

Les Sendrez joueront une création de P.Thilloy le 15 mai.

FESTIVAL – Le festival Quatuor à Bordeaux du 8 au 16 mai affiche neuf concerts, une place plus grande pour les master-classes publiques et trois formations exclusivement féminines.

« Il y a de plus en plus de quatuor de femmes et mixtes. Bientôt, j’espère, on ne précisera même plus ! Les quatuors de filles ont une vraie volonté de travailler ensemble, une faculté très féminine. Elles me semblent moins dispersées », juge avec un affectueux sourire Alain Meunier, le codirecteur avec Bernard Lummeaux de Quatuor à Bordeaux.
L’analyse sociologique semble se confirmer dans le programme du festival. Trois des neuf ensembles invités sont exclusivement composés de violonistes, violoncellistes et altistes femmes : les Britanniques du Quatuor Benyounes (en concert le 11 mai), les Françaises du Quatuor Sendrez (anciennement Kairos, 15 mai ) et du Quatuor Ardéo (11 mai) qui avait remporté en 2005 le prix du public du concours de Quatuors à cordes de Bordeaux et qui ont depuis développé une très belle carrière.

L’édition 2010 du concours avait également récompensé les quatre filles du quatuor Zaïde, qui, fortes d’une popularité allant crescendo, n’ont pu faire le voyage. Les hommes ne seront pas en reste puisque les maîtres du Quatuor Tokyo ouvriront le festival par un concert le 9 mai au Grand théâtre, peut-être une des dernières occasions d’entendre cette légendaire « présence » (le mot est d’Alain Meunier) puisque deux des membres fondateurs, Kazuhide Isomura et Kikuei Ikeda, prendront leur retraite en 2013. Également à l’affiche les Russes du Quatuor Anima (« le charme»), les jeunes Raphaël (« Lumineux »), les Deixis, (« une évidence ») et le quatuor Girard composé de quatre frères et sœurs.

Plus de place à la pédagogie
Avec deux professeurs, l’édition 2012 du festival a mis l’accent sur la pédagogie, que les formations, même celles qui ont déjà fait leur preuve comme les Ardéo, viennent trouver à Bordeaux. Outre le maestro du violon Eberhard Feltz, fidèle du festival, l’altiste Hatto Beyerle animera également les master class publiques et gratuites de la salle capitulaire de la cour Mably, un rendez-vous très prisé des amateurs. Le mardi 15 mai à 18 h 30 dans ce même lieu, le Quatuor Sendrez et le Quatuor de Bordeaux (composé de musiciens ou anciens de l’ONBA) joueront en première mondiale « Le serpent vert », une œuvre pour double quatuor et récitant de Pierre Thilloy, sur un texte de Goethe lu en français par Gérard Laurent.

Festival Quatuor à Bordeaux, du 8 au 16 mai, au Grand-Théâtre, salle capitulaire, Château Lafite-Rothschild et château Cheval-Blanc. 6 à 20 €. 05 56 79 39 56. www.quatuorabordeaux.com
Master class, salle capitulaire de la cour Mably avec :
– E. Feltz : du 8 au 11 mai à 9 h 15, 11h et 14 h 30.
– H. Beyerle : du 13 au 16 à 10 heures, 14h et 16 h 15.

Article paru dans Sud Ouest du 11 avril 2012.

Leave a comment