• Home  /
  • Non classé   /
  • FESTIVAL DE SAINTES : UNE ÉDITION À COUPER LE SOUFFLE !
FESTIVAL DE SAINTES : UNE ÉDITION À COUPER LE SOUFFLE ! 11-1368-C Full view

FESTIVAL DE SAINTES : UNE ÉDITION À COUPER LE SOUFFLE !

L’édition 2012 fait la part belle au clavecin. © Michel Garnier

FESTIVAL – Avec 34 concerts en 9 jours, le Festival de Saintes offre une programmation intelligente qui satisfait les fidèles comme les amateurs de nouveauté.

Quand le festivalier pourra-t-il se reposer ? Avec trois ou quatre concerts par jour, l’emploi du temps du mélomane à Saintes laisse à peine l’espace d’une sieste l’après-midi ! Les réjouissances musicales commencent en effet dès 11h à l’Abbaye aux Dames ou au Gallia Théâtre de Saintes. Ces concerts courts (40 minutes) proposent soit des programmes accessibles à toutes les oreilles, comme les deux fameux trios de Schubert interprétés par l’excellent Trio Dali (les 20 et 21 juillet), soit des œuvres plus confidentielles (des pièces de E. Carter le 17 et E.W. Korngold le 18) mais confiées à des ensembles dynamiques et aguerris comme Ars Nova et le Het Collectief. Le prochain concert n’est qu’à 13h, ce qui laisse au festivalier le temps de grignoter à Saintes ou même dans l’enceinte de l’Abbaye. Après un été 2011 sous la pluie, les organisateurs ont décidé de tout faire pour que la fraternelle ambiance du festival ne soit pas dépendante de la météo : des tables design seront installées dans la cour sous une grande toile protectrice. Tradition oblige, les billets pour les Cantates de Bach de 13h seront les premiers à partir. Au même horaire, trois talentueux clavecinistes originaires de la région – Maude Gratton, Aurélien Delage et Arnaud de Pasquale – serviront aussi la famille Bach (15, 18 et 20) tandis que leurs ainés, Pierre Hantaï et Skip Sempé, joueront les airs d’opéra de Rameau (le 21) à l’église Saint-Vivien.

Éclectisme et tradition
Après la sieste, le festivalier peut s’offrir une escapade dans les trésors du Saintonge, comme l’Abbaye de Fontdouce ou le Château de la Roche-Courbon, pour écouter les jeunes musiciens issus du Jeune Orchestre Atlantique dans des concerts de musique de chambre. Les concerts de 20 h font place aux grands interprètes habitués du festival dont le maestro Philippe Herreweghe dirigeant son Orchestre des Champs-Elysées (le 21) ou le Collegium Vocale Gent (le 15), le violoniste Giuliano Carmignola (le 17), le superbe pianiste Adam Laloum (le 19) et de grands nouveaux : le quatuor Diotima (le 20), les quatre quatuors de saxophones, voix, cordes et percussions de l’ensemble flamand Bl!ndman (ou Blindman) (le 16). Les soirées seront traditionnellement plus éclectiques avec des concerts de 22h30 audacieux comme la rencontre improbable entre un violoncelle et une harpe-luth, le chora africain de Balaké Sissoko, Schubert sur pianoforte avec Vanessa Wagner, ou encore les deux pianistes Jean-Frédéric Neuburger et Jean-François Heisser dans le mystique « Mantra » de Stockhausen.

Festival de Saintes du 13 au 21 juillet. Réservations au 05 46 97 48 48 et www.festivaldesaintes.org

Leave a comment