BACH SELON ALEXANDRE ASTIER

HUMOUR – Petit clin d’oeil aux amateurs de la série Kamelott et de son créateur, Alexandre Astier, voici un extrait de son spectacle « Que ma joie demeure ». Alexandre Astier incarne J. S. Bach, avec un portable certes, qui donne au clavecin un cours de contrepoint. Il est possible que ca ne fasse pas rire les amateurs de musique classique, mais qui sait ?!

Que ma joie demeure! Théâtre du Rond-Point à Paris.
jusqu’au 13 mai. Places: de 10 à 29 €. Tél.: 01 44 95 98 21.

Leave a comment