Piano classique, tendances modernes 1-Judith-Jauregui-PIANO-FERIA-1-ET-GRANADOS- Full view

Piano classique, tendances modernes

La Basque espagnole Judith Jauregui

FESTIVAL – Biarritz accueille la jeune garde internationale du piano classique nourrie de jazz, de rock et d’electro.

Ne vous fiez pas au nom du jeune Festival international piano classique de Biarritz et Arcangues qui ouvrira demain sa troisième édition : le piano qu’on y entend n’est pas tout à fait classique ! Pianiste et compositeur trentenaire, Thomas Valverde, son directeur artistique, parcourt le monde pour composer «un florilège de nouvelles personnalités du piano». «Les 14 musiciens programmés jouent certes de la musique classique mais possèdent des références beaucoup plus larges. Evan Shinners, par exemple, est un poète publié aux États-Unis, une personnalité extravertie membre d’un groupe de rock et un pianiste passionné de Bach et de musique française!», explique-t-il.

Pour débusquer cette perle, Thomas Valverde a passé plusieurs mois à New York, à Carnegie Hall, la mythique salle, et à la Juilliard School, peut-être la meilleure école du monde pour la musique. Après une escapade à Buenos Aires, il a posé ses valises au Pays basque, près de sa famille. Le programme de cette troisième édition est le fruit de ses voyages : une correspondance entre Debussy et la musique ibérique. Sous la verrière de l’espace Bellevue de Biarritz, la première soirée Piano Feria réunira trois pianistes, dont la Basque espagnole Judith Jauregui et le guitariste bordelais Thibault Cauvin. La deuxième unira deux copains de la Juilliard School : le Français Francesco Tristano et le Libanais Rami Khalifé. Habitués à mêler le son du piano à des nappes électroniques, ils reviendront pour un programme de compositions originales teintées de jazz et de techno, sur deux pianos en version acoustique… Classique, quoi !

Biarritz et Arcangues (64), du 30 juillet au 7 août. De 10 à 28 €.

Article publié dans le journal Sud Ouest.

Leave a comment