Legrand et Dessay, entre le jazz et la diva NDML9bis Full view

Legrand et Dessay, entre le jazz et la diva

CONCERT – La cantatrice interprète les grands tubes de Michel Legrand, avec le compositeur au piano.
Derrière le grand homme, la femme… Devant le piano de Michel Legrand, Natalie Dessay ! Le compositeur de centaines d’inoubliables musiques de film accompagne la soprano lyrique, convertie à la variété pour une série de concerts incluant deux soirs au Pin Galant de Mérignac (33).
La femme à côté de l’auteur de « La valse des lilas » s’appelle aussi Catherine Michel, son épouse. La harpiste monte avec lui sur scène pour cette tournée qui a débuté en août 2011, lors de l’été musical de Bergerac. « J’ai toujours été attentif à l’émergence de nouvelles voix, confie Michel Legrand, 80 ans, que ce soit Nana Mouskouri ou Barbra Streisand. Pour Natalie, je dois à Catherine de connaître cette voix extraordinaire. Elle l’avait repérée à ses débuts de soprano à l’Opéra de Paris. »
Natalie, elle, a rencontré Michel Legrand bien avant cela : « J’avais six ans, se souvient-elle, et je regardais, émerveillée, les nuages qui défilaient sur « la robe couleur du temps » dans le film « Peau d’âne » de Jacques Demy ». Comme beaucoup d’entre nous, elle a appris par cœur « La recette du cake d’amour », l’une des chansons que Michel Legrand composa pour le réalisateur de la Nouvelle Vague. La collaboration entre les deux créateurs aura été joyeuse et fructueuse : « Lola », « Les Parapluies de Cherbourg », film entièrement chanté, « Les Demoiselles de Rochefort », et enfin « Peau d’âne » en 1970.
La voix qui se cache derrière La Fée des Lilas, marraine de Peau d’âne, est celle de Christiane Legrand, la sœur de Michel, décédée le 1er novembre 2011, au début de sa tournée avec Natalie Dessay. « Christiane a sans doute été la chanteuse la plus importante de ma vie » se souvient, ému, le compositeur, qui a écrit de nombreuses chansons en pensant à la voix extraordinaire de cette jazzwoman appartenant aux Double Six, le meilleur groupe de jazz vocal que la France ait connu. Il fallait beaucoup de souplesse et d’amplitude pour chanter « Rien n’est grave dans les aigus », chanson de Michel Legrand que Natalie Dessay n’a pas inscrite au répertoire de concerts de la tournée, elle qui a pourtant fait sa notoriété dans le rôle de « La Reine de la Nuit » de Mozart, l’une des partitions les plus hautes qui soient !
« C’était avant », plaisante la chanteuse qui a décidé de mettre de côté sa carrière lyrique pour explorer « la langue russe, l’art du cirque et le théâtre ». « Natalie est comme moi, analyse Michel Legrand. Elle est une artiste complète et peut tout faire. Elle chante comme personne avec une grande simplicité. » Michel Legrand a lui aussi fait l’expérience de la « musique sérieuse » : il a suivi les cours de piano et de composition de Nadia Boulanger de 1942 à 1949 avant d’opter pour le jazz (au grand dam de la célèbre pédagogue). C’est comme arrangeur de jazz que Legrand connaît le succès en accompagnant les plus grands comme Miles Davis, John Coltrane et Bill Evans. Infatigable, Michel Legrand compte écrire un oratorio, une adaptation de « Oscar et la Dame rose » d’Eric-Emmanuel Schmitt, où Natalie interprétera le rôle de la dame rose.
Le cinéma offre à Legrand d’entrer dans la mémoire des Français. On chante « Nous sommes deux sœurs jumelles », on fredonne « L’été 42 ». Plus tard, ce seront les versions françaises de ses succès à Hollywood comme « Les Moulins de mon coeur », tiré de « L’Affaire Thomas Crown » ou encore les airs du film « Yentl », (qui valut à Legrand son troisième Oscar). Ils font le tour du monde grâce à une autre grande voix féminine, Barbra Streisand. « What are you doing the rest of your life ? » (« Que vas-tu faire du reste de ta vie ? ») est une question qui semble tarauder autant Natalie Dessay que Michel Legrand.
Concerts Natalie Dessay et Michel Legrand, mercredi 12 et jeudi 13 décembre, 20 h 45, Pin Galant. 48 à 55 €. 05 56 97 82 82.

 

 
A Savoir : 
À quand un disque des chansons populaires de Michel Legrand par Natalie Dessay ? Ce n’est pas prévu répond EMI, la maison de disque de la cantatrice. Par contre, Natalie Dessay a le projet d’enregistrer « La vie et la mort d’une femme ». Ce cycle de treize chansons a été composé à l’origine par Michel Legrand pour Barbra Streisand. En 2013 si tout va bien !
Le coffret officiel des 80 ans du compositeur : « Michel Legrand, La Musique Au Pluriel » est une anthologie de 4 CD. Les trois grands domaines de sa carrière sont représentés : la chanson, le jazz et le cinéma, avec des standards et des titres rares. Dans le quatrième album du coffret, Michel Legrand au piano est rejoint par son épouse, la harpiste Catherine Michel. 25 € environ. (Emarcy)

Leave a comment