Carnaval baroque : c’est tout un poème Le-Carnaval-Baroque Full view

Carnaval baroque : c’est tout un poème

CONCERT – Le Poème Harmonique, vous vous souvenez ? Cet ensemble qui avait remonté « Le Bourgeois gentilhomme » en vieux français, éclairé à la bougie, avec la musique originale de Lully. La troupe emmenée par le chef Vincent Dumestre est de passage à Arcachon pour donner « Le Carnaval baroque », l’un de ses spectacles les plus populaires.

Créé en 2006 à Lyon, il mêle arts du cirque, musique et danses du XVIIe siècle. Costumes et instruments nous transportent en Italie pour une fête carnavalesque qui emprunte à la commedia dell’arte. « Nous avons donné ce spectacle de nombreuses fois, pourtant il n’y a pas un Carnaval baroque qui se ressemble, explique Vincent Dumestre, directeur artistique du Poème Harmonique. L’objectif de notre compagnie n’est pas de se consacrer à des productions coûteuses qui ne seront données que quatre ou cinq fois, mais bien de créer un programme original que l’on redonne et qui, au fur et à mesure, progresse, s’enrichit. »
Il est difficile de dire si le Poème Harmonique est un ensemble musical ou une compagnie théâtrale. Chaque spectacle de Vincent Dumestre est le fruit d’une recherche musicologique précise, d’une quête à la partition perdue, d’auditions et de répétitions. À ce travail essentiel s’ajoute celui de mise en scène et de chorégraphie – avec Cécile Roussat pour le Carnaval baroque – de costumes et de masques.Car les musiciens du Poème Harmonique avec leur viole de gambe, leur cornet, leur théorbe, ne sont pas uniquement des accompagnateurs : ils partagent la scène avec les chanteurs, les jongleurs, les mimes et les acrobates.
Vincent Dumestre emprunte autant à la musique baroque qu’au cinéma et au théâtre, autant à Cavalli et Montervedi qu’à Buster Keaton et Charlie Chaplin. À ceux qui pensent que la musique baroque est triste il répond : « On peut faire rire avec le baroque tout en étant juste dans le ton. Cette musique est solaire, radieuse et belle. »
Vendredi 29 mars, 20 h 45 Olympia d’Arcachon. 12 à 25 €. 05 56 00 85 95. Un bus est mis en place par l’Opéra de Bordeaux : réservation obligatoire, départ à 18 h 30, 5 € pour les non-abonnés.
Article paru dans Sud Ouest. Lire également le portrait de Vincent Dumestre que j’ai réalisé pour Mécénat Musical Société Générale. 

Leave a comment