• Home  /
  • Evenements   /
  • Ouverture contrastée des Escapades musicales d’Arcachon
Ouverture contrastée des Escapades musicales d’Arcachon C2-A9Ame-CC-81lie-Baudry-Tcherniak_contraste_m_BD-5B1-5D Full view

Ouverture contrastée des Escapades musicales d’Arcachon

L’ensemble Contraste – Amélie Baudry Tcherniak
FESTIVAL – Le festival de musique classique du Bassin débute ce soir avec l’ensemble Contraste, qui joue Bach et Piazolla… Parfois en même temps.
Un festival qui a fait sa place. La quatrième édition des Escapades musicales, festival international du Bassin d’Arcachon et Val de l’Eyre, s’ouvre ce soir à Gujan-Mestras avec Jean-Sebastien Bach… Mais sous une forme inédite. L’ensemble Contraste (violon, alto, violoncelle et piano) veut abolir les barrières musicales en interprétant aussi bien du Bach que du jazz. « Nous avons des goûts très différents, explique le violoniste Arnaud Thorette, et nous avions envie de pouvoir tout jouer. »
Résultat ? Ils passent par la transcription pour jouer des Chorals, Cantates ou Partita de Bach (CD paru chez La Dolce Volta) ou pour remplacer le bandonéon dans Astor Piazzolla. En effet, le lendemain au château de Salle, l’ensemble revient avec un programme « Le Tango transfiguré ». « Nous intégrons de l’humour, des sketchs à nos interprétations, prévient Arnaud Thorette et glissons des surprises comme de jouer Piazzolla à la manière de Bach, afin que le public perde un peu ses repères et s’amuse. »
La ferveur et la pudeur
« L’ensemble Contraste offre la pureté, la ferveur et la pudeur dans Bach et le lendemain, un programme radicalement différent en jouant celui qui a donné ses lettres de noblesse au Tango » : cette ouverture a séduit le directeur artistique des Escapades, Pejman Memarzadeh, qui se réjouit de pouvoir une fois de plus faire son concert d’ouverture aux vestiges gallo-romains. « Ce lieu résume l’essence du festival : la musique, l’Histoire et la vue magnifique sur le Bassin ! » Le château de salle accueille le second concert des Contraste, en attendant le 21 juin de découvrir (avec un pique-nique et un vêtement blanc) un nouveau site de concert, le Centre hippique du Barp, pour fêter le jour le plus long de l’année avec Tatsuki Narita. Ce jeune talent du violon jouera seul Ysaÿe, Paganini et Bach puis revient le lendemain au Port d’Arès jouer la Sonate à Kreutzer de Beethoven avec une jeune pianiste, Wenjiao Wang, qui jouera, elle, du Liszt.
Vendredi 14 juin, 21 h, vestiges d’Andernos ou, en cas de pluie, à l’Église Saint-Eloi. 5 à 12 €, gratuit pour les moins 18 ans. Navette mis à disposition pour le château de Salles : inscription au 05.56.22.40.72. Festival jusqu’au 22 août.

Article paru dans Sud Ouest

Leave a comment