Musica fête ses 30 ans MUSICA1 Full view

Musica fête ses 30 ans

FESTIVAL – Le rendez-vous de l’automne des amoureux de la musique contemporaine, Musica, offre une programmation large et s’ouvre sur « Limited approximations » de Georg Friedrich Haas.
30 ans que Strasbourg résonne de musique contemporaine. Le festival Musica fête son anniversaire et souhaite bien re-affirmer combien la grande musique se renouvèle et se rajeunit. Concerts symphoniques, danse, spectacles vidéo, opéras en live ou filmés seront l’occasion de se mettre à jour quant aux dernières créations. 
Le festival s’ouvre avec une belle soirée de premières mondiales et françaises interprétées par le SWR Sinfonieorchestrer Baden-Baden und Freiburg, dirigé par François-Xavier Roth. Cet orchestre de haut vol a fait les grands jours de la musique contemporaine et du festival Musica, créant les oeuvres de Pierre Boulez notamment. Mais il devra bientôt, malheureusement être fusionné avec son homologue de Stuttgart et perdre de fait son identité et son histoire. Au programme de la soirée : « Mouvements, imprévus, et… » de Marc Monnet avec en soliste le violoniste Tedi Papavrami, « Monumenta » de Yann Robin, jeune compositeur né en 1974, « Limited approximation » de Georg Friedrich Haas.

Pour « Limited approximation », créé en 2010 par le même SWR Sinfonieorchestrer, le plateau sera composé de l’orchestre et de six pianos savamment et finement désaccordés les uns par rapport aux autres pour créer un effet « synthétiseur géant »  selon les mots de François-Xavier Roth.  

Côté ciné, « Aliados, opéra en temps réel » de Sébastien Rivas, 37 ans, évoque la visite en 1999 de Margaret Thatcher au général Pinochet après son inculpation à Londres. Ces deux personnalités en déclin forment un duo intense confronté au simili-documentaire vidéo de Philippe Béziat. Un frère et une sœur enfermés dans une maison menacée : « The House Taken over », premier opéra du jeune compositeur portugais, Vasco Mendonça, 36 ans, a lui aussi forcé l’admiration du public et de la critique lors de sa création à Aix-en-Provence cet été. Sans oublier la musique du siècle passé : la pianiste Vanessa Wagner et la soprano Karen Vourc’h donnent une version de « Harawi, chants d’amour et de mort » d’Olivier Messiaen.
Festival Musica,  du 20 septembre au 5 octobre, dans différents lieux de Strasbourg. 03 88 23 47 23. 
Lire également : 

Leave a comment