Bruno Maurice, accordéon libre DSC6043 Full view

Bruno Maurice, accordéon libre

CONCERT – A Bordeaux ou à Paris, salle Cortot : deux rendez-vous pour découvrir l’art de l’accordéoniste.

Chaque année, Bruno Maurice est invité dans une église de Rome pour y jouer avec d’autres musiciens ou en solo. En 2011, l’accordéoniste a décidé d’y enregistrer son troisième disque, intitulé « mitango ». Pendant trois soirs, dans une « pureté acoustique » qu’il affectionne, Bruno Maurice a laissé libre cours à ses inventions et ses improvisations. S’il n’oublie pas l’influence classique – ses premiers disques étaient consacrés à Bach, au répertoire Russe, à Piazzola, etc. – il pioche du côté de la musique contemporaine, de Messiaen, autant que dans les vieilles mélodies d’avant-guerre, comme « Sur les quais du vieux Paris », Paris où il donnera un récital salle Cortot en février. 
Ce style très libre, il l’a déjà « bien rôdé en public ». « J’ai observé les réactions et constaté que cela plaisait, beaucoup même ! », explique-t-il dans un sourire modeste. Bruno Maurice a dans les bras un magnifique Bayan (un accordéon russe), qui, plus complexe que l’accordéon populaire, lui permet de jouer une palette infinie d’harmonies avec ses 19 registres de timbres différents… un orchestre sous ses doigts. « Dans la pièce « Petit orgue » par exemple, je pars d’une simple mélodie de flûte pour aller vers harmonium puis l’orgue entier, avec un jeu de basse parfois surprenant ». On ne s’étonnera pas qu’il ait choisi l’acoustique d’une église pour son récital bordelais, dimanche, récital pendant lequel il présentera le contenu de « mitango ». L’entrée est libre, forcément !


Dimanche 15 décembre à 16h, l’église St Paul à Bordeaux. Entrée libre. 
Jeudi 13 février 2014, 20 h 30 à la Salle Cortot, Paris. 10 à 20 €. Réservation et commande du disque sur http://www.brunomaurice.com/

Leave a comment