Festivals : Concerts dans les granges salle_grange Full view

Festivals : Concerts dans les granges

ARCHITECTURE – La grange de Meslay en Touraine et la Grange au lac à Evian : deux salles de concert mythiques qui accueillent les grandes stars de la musique classique. Du bois, de la pierre, un cadre champêtre préservé : quand l’esprit grange résonne avec une haute exigence acoustique.
En 1964, Sviatoslav Richter, surnommé « le pianiste du siècle », tombe sous le charme d’une grange à blé du XIIIe siècle, en Touraine. Depuis 50 ans, au mois de juin, des concerts classiques font résonner la vieille charpente de bois de la Grange de Meslay. Un autre musicien russe, le violoncelliste Mstislav Rostropovitch inspire la construction de la Grange au Lac, au cœur du Resort des sources d’Evian. Leurs deux datcha, cette maison de campagne russe, sont devenues deux salles à l’acoustique exceptionnelle permettant d’accueillir les plus grands interprètes.
Une grange qui devient salle de concert ? Cette transformation repose sur un matériau magique : le bois. « De nombreux auditorium utilisent le bois, analyse Denijs de Winter, l’accordeur des festivals de La Roque d’Anthéron et de la Grange de Meslay, car le bois absorbe l’onde sonore et la rend avec un petit quelque chose en plus. Cela permet au son de ne pas revenir brutalement vers les spectateurs. » De la mythique salle du Concertgebouw d’Amsterdam construite en 1888 à la plus récente Arsenal de Metz, les salles de concert misent sur cette matière durable.
Achevée en 1993, La Grange au Lac nait de la volonté d’Antoine Riboud, fondateur de Danone, qui souhaite offrir une salle à Mstislav Rostropovitch. L’entrepreneur n’est pas seulement mélomane mais aussi un des pionniers du concept de développement durable dans les années 1970. « Antoine Riboud était un entrepreneur économe, se souvient l’architecte Patrick Bouchain. Rostropovitch voulait une tente. Riboud voulait un lieu qui dure. » Une discussion à trois fait jaillir l’idée d’une tente en bois… « Une grange quoi ! », s’amuse Bouchain. Trente poteaux pour la structure, un plancher qui suit la pente naturelle du terrain, des gradins et des balcons de bois. Les fondations sont réduites au minimum car la grande se situe au passage des eaux des sources d’Evian. Le choix du bois ne nécessite pas une structure lourde.
« Je me suis inspiré des granges suisses modifiées pour accueillir des fêtes populaires lors des vendanges, se souvient Patrick Bouchain, architecte du Théâtre Zingaro à Aubervilliers. Et nous avions l’exemple du Théâtre de Bussang dans les Vosges, tout en bois. » Une salle de fête, un chapiteau de cirque, un théâtre, certes, mais une salle de concert classique de 1200 places représente un défi acoustique particulier. L’acousticien d’Evian, Yaying Xu, a donné à son architecte le secret d’une bonne salle : son volume. Avec 45 mètres de long pour 22 mètres de large, la salle suit le modèle « boîte à chaussure », générale- ment adopté pour les salles de concert. Même configuration rectangulaire à Meslay.
« A cause des instruments de musique, on croit que le bois est idéal pour une salle de concert mais ce n’est pas aussi simple, explique Patrick Bouchain. « Faire une salle de concert en bois, c’est mettre un instrument de musique dans un instrument de musique ! Nous avons choisi des variétés différentes afin d’obtenir un assemblage renvoyant des longueurs d’ondes différentes. »
La particularité des ces granges musicales réside autant dans leur architecture que leur environnement de verdure. « La Grange au Lac vit en symbiose avec son environnement, explique Farid Alouad, responsable qualité et environnement de Evian Resort où les espaces verts sont gérés de manière écologique et différenciée. « Le domaine alterne des jardins travaillés et des espaces plus sauvages comme les prairies autour de la Grange. » En dehors de la soixantaine d’évènements annuels, le bâtiment en mis au repos, sans éclairage ni chauffage. Le bâtiment reprend vie au printemps comme dans la nature. Pour Farid Alouad, « l’idée est de préserver cette naturalité, cette mentalité « grange ». »
Encadré
Jugez par vous même !
Fêtes musicales en Touraine, du 13 au 22 juin, à Parçay-Meslay. 14 concerts pour la 50e édition du festival avec Nelson Freire et Anne Queffélec.
Rencontres musicales d’Evian, du 8 au 14 juillet : avec le violoniste Renaud Capuçon et le quatuor Modigliani qui assure la direction artistique.

Leave a comment