A Saintes, un hymne à la voix

COMPTE-RENDU – Les Vox Luminis ont ouvert le festival vendredi.

Trois instruments et une dizaine de chanteurs : vendredi, le concert d’ouverture du 43e Festival de Saintes a fait dans la sobriété. Les petits textes bibliques mis en musique par J. H. Schein, compositeur du début de la période baroque, ont envoutés les centaines de spectateurs de l’Abbaye aux Dames. Ce programme magnifique mais exigeant donne le couleur générale de la semaine de concerts : un hymne à la voix.

Celles des chanteurs de l’ensemble Vox Luminis, implacablement justes, ont confirmé le talent de ce jeune ensemble franco-belge. Les qualités des Vox Luminis correspondent parfaitement à l’esprit de la manifestation saintaise : simplicité, humilité, souplesse (la coupure de courant qui a stoppé net l’orgue en début de concert ne les a pas perturbés) et l’exigence musicale digne d’un artisan passionné.

Avec leur chef Lionel Meunier, ils vont relever ce dimanche un défi : interpréter des Cantates de Bach à Saintes. Longtemps ces concerts de 13h étaient donnés par le Collegium Vocale Gent et son chef Philippe Herreweghe, qui a beaucoup fait pour la réputation du festival. Une nouvelle génération prend la relève et les festivaliers n’ont pas manqué le rendez-vous : les places assises sont toutes vendues. Lionel Meunier a choisi les Cantates de la jeunesse de Jean-Sébastien Bach : le compositeur n’a que 22 ans quand il signe la cantate « Aus der Tiefe… », un cri du cœur adressé à Dieu, après un terrible incendie dans la ville de Mühlhausen en 1707. La conférence d’introduction au concert – à midi dans la salle F. de Foix de l’Abbaye par la musicologue Hélène Decis-Lartigau – permettra aux curieux de tout comprendre sur ces Cantates.

Réservation au 05 46 97 48 48 et www.festivaldesaintes.org

Leave a comment