Une journée de paix au Festival des Heures image003 Full view

Une journée de paix au Festival des Heures

FESTIVAL – Une journée de six concerts égrainés au rythme des prières des moines : le Festival des Heures. A réécouter sur France Musique en octobre.

Matines, laudes, sexte, none, vêpres et complies : ces temps de prières des moines catholiques sont autant de temps de concerts proposés par le Festival des Heures le samedi 27 septembre au collège des Bernardins à Paris. Ce magnifique édifice cistercien du XIIIe siècle, situé au cœur du Ve arrondissement de la capitale, accueille toute l’année des débats, des colloques et des évènements culturels.

Tous les deux ans, ces activités sont complétées par le Festival des Heures qui propose de 9h30 à 22h concerts, ateliers, débats, visites et ciné-concerts. « Loin du tumulte de la rentrée, le festival offre une prise de recul, un moment de beauté et de spiritualité », résume Véronique de Boisséson, directrice artistique du festival. Les adultes comme les plus jeunes sont les bienvenus : des mini-débats et concerts courts sont proposés aux 8-16 ans.

De Jean-Sébastien Bach au contemporain Arvo Pärt en passant par Marc-Antoine Charpentier et Maurice Ravel, les compositeurs choisis ont en commun d’avoir écrit sur la paix. Ils sont des « voix de la paix », thème de cette quatrième édition du festival : « En choisissant le thème de de la paix, en lien avec les commémorations de la Première Guerre mondiale, explique Véronique de Boiséson, je ne pouvais me douter que l’actualité sera si proche de cette question… Cette situation belliqueuse rend plus urgent encore de parler de paix. »

Elle a convié l’ensemble Sit Fast, qui réunit quatre violes de gambes, le chœur Luce del canto, le quatuor Cambini, les chanteurs a cappella des Tallis Scholars et le Concert spirituel d’Hervé Niquet pour interpréter des chants de paix, des prières, des mélodies en souvenir des combattants. « Ce programme permettra de prendre conscience de l’atemporalité des musiques porteuses de paix, cette paix qui rapproche des civilisations et des peuples très différents. Il ne s’agit pas d’avoir une vision édulcorée ni idéaliste : la musique a aussi sa part d’ombre. Elle a tissé des liens avec la violence et la haine. Je pense notamment à ces fanfares qui accueillaient les prisonniers des camps de concentration nazis… Et, toute proportion gardée, je pense aussi à cette musique diffusée en permanence dans les magasins, cette musique qui souvent… agresse ! »

REECOUTE sur FRANCE MUSIQUE :
– Concert The Tallis Scholars : diffusé mardi 7 octobre à 20h sur France Musique
– Concert Sit Fast : diffusé lundi 27 octobre à 14h sur France Musique

– Concert Luce del Canto : diffusé mardi 28 octobre à 14h sur France Musique
– Concert Le Concert Spirituel : diffusé jeudi 30 octobre à 14h sur France Musique

Article paru sur le site de Mécénat musical Société générale

Leave a comment