• Home  /
  • Interpretes   /
  • Anne Queffelec : « je ne peux me passer de musique ! »
Anne Queffelec : « je ne peux me passer de musique ! » 01_aq_accarole_bellaiche Full view

Anne Queffelec : « je ne peux me passer de musique ! »

queff
INTERVIEW – La pianiste française est la marraine de l’édition 2015 de la Folle journée.

Pendant les cinq jours de Folle Journée, son disque Scarlatti (Mirare) se vendra comme des petits pains. Anne Queffelec est l’une des pianistes française les plus aimées du public pour sa douceur et sa chaleur humaine. Elle est la marraine de cette édition dont le thème est « Les passions de l’âme et du cœur ». « La musique en soi est passion de l’âme et du cœur sourit Anne Queffelec. Tout est couvert ! ».

Au départ, le programme de la Folle Journée devait d’organiser autour de 1685, année de naissance de J.S.Bach et de D.Scarlatti. La pianiste ne pouvait rêver mieux : elle voulait depuis longtemps retrouver le compositeur de son tout premier disque, il y a quarante ans. Elle a choisi une nouvelle sélection de quelques unes des 555 sonates du compositeur baroque. « Ca fait l’effet d’une montagne. On se dit : pourquoi aller vers la 78e sonate et pas une autre ? Abondance de biens ne nuit pas ! J’ai éliminé celles qui convenaient moins au piano qu’au clavecin, l’instrument pour lequel elles ont été écrites. Dès que je lisais l’indication « cantabile » (« qui se chante » en italien) j’allais vers cette partition. J’ai juste gardé une sonate, en si mineur, qui est mon grigri, mon talisman. »

Qu’est ce qui a changé depuis 1970 ? « Je vis la musique différemment qu’à l’époque, analyse Anne Queffélec. J’étais un bébé pianiste, s’amuse. J’aimais la musique mais aussi la littérature (son frère est l’écrivain Yann Queffélec, ndlr). J’étais fascinée par mes amis musiciens pour qui jouer était une question de vie ou de mort. Je me demandais si la musique avait besoin de moi. Maintenant je me dis simplement que je ne peux plus me passer de musique ! »

Article parus le 27 janvier 2015 dans Le Parisien.

Related Articles

Leave a comment