Victoria Mullova : Brahms, toujours Mullova Full view

Victoria Mullova : Brahms, toujours

mullova15RENCONTRE – La reine du violon russe, Victoria Mullova, interprète avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine le Concerto de Brahms, dont elle est une interprète fidèle. Ce concert est retransmis par radio Classique en direct ce soir.

Combien de fois a-t-elle joué le Concerto de Brahms ? Des centaines, assurément ! La violoniste Victoria Mullova entretient avec ce chef d’œuvre une relation particulière. Elle le joue ce soir et demain avec l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine sous la direction de Paul Daniel, l’occasion de la joindre chez elle à Londres pour en savoir plus : « J’interprète ce Concerto depuis les années 1990. Je crois qu’une des premières fois que je l’ai joué, c’était justement à Bordeaux ! »

Cette grande figure de l’école russe du violon a en effet passé de beaux moments dans la région, quand sa carrière lui a permis de quitter la Russie soviétique. Lauréate en 1982 du prestigieux concours Tchaïkovski, elle opère un an plus tard un rocambolesque passage à l’Ouest, aidée par un journaliste finlandais. Le Concerto de Brahms devient sa carte de visite. « En général je ne choisis ni l’orchestre ni le chef, constate-t-elle. Je viens à la répétition moins pour moi que pour l’orchestre… L’expérience est variable, en fonction de ce que les musiciens ont à dire avec la musique. Parfois j’entends la même chose qu’ailleurs… »

Son premier enregistrement du Concerto de Brahms, en 1992 chez Phillips, est devenu un incontournable. La jeune violoniste partageait l’affiche avec la Philharmonie de Berlin sous la direction de Claudia Abbado. De la relation entre le maestro sexagénaire et la nouvelle star du violon naitra Misha, aujourd’hui contrebassiste de jazz.

En Europe, Victoria Mullova a découvert également la musique baroque, celle que les « baroqueux » travaillent avec des cordes en boyau et les règles de l’époque. Ce fut un coup de foudre : l’interprétation de Mullova des Sonates et Partitas de Bach a été saluée partout. Elle les donne en récital à Bordeaux en 2011.

Récemment, la violoniste a expérimenté le Concerto de Brahms avec un orchestre sur instruments d’époque, The Orchestra of the Age of Enlightment. « Cela demande un énorme travail d’ajustement de passer de l’un à l’autre. J’étais très habituée au Concerto de Brahms avec un orchestre jouant sur instruments modernes. Je garde mon violon – un Stradivarius – mais je dois chercher des sonorités spéciales. C’est plus dur », conclut simplement celle que les Anglais surnomment « Icy Queen » (reine de glace).

Un petit rire vient néanmoins dans la bouche de Victoria Mullova quand on lui demande si elle n’en a pas marre de jouer ce Concerto de Brahms. « Non ! C’est un de mes préférés. Parfois je ne le joue pas pendant un an ou deux puis j’y reviens. Il reste une pièce essentielle de mon répertoire. »

Jeudi 16 avril, 20 h et vendredi 17 à 19 h, auditorium. 8 à 35 €. 05 56 00 85 95.
Article paru dans Sud Ouest du 16 avril 2015.

Leave a comment