Maria Callas est comme les Beatles ! Pure_Callas_credits Sotheby’s_free to use for promo Full view

Maria Callas est comme les Beatles !

CARNETSDEFESTIVALS_previewINTERVIEW – Pourquoi Maria Callas est-elle un mythe ? Trois questions à Alain Duault, musicologue et auteur de « Dans la peau de Maria Callas » (ed. Le Passeur).

En 2014, le coffret Maria Callas « remasterisée » (« Renaissance d’une voix » 3cd parus chez Erato) s’est vendu à 67 000 exemplaires… étonnant non ?
D’autant plus qu’il y a déjà de nombreuses éditions des disques de Maria Callas. De même, mon livre – « Dans la peau de Maria Callas » – vient d’être réédité pour la quatrième fois ! L’explication est simple : Maria Callas est un mythe. Elle est unique. On connaît son nom même si on ne l’a jamais entendue ! Le grand public sait qu’elle est une star de l’opéra, un art qui est déjà en lui-même fascinant et mystérieux.

calllllllas 12.tif

Pourquoi fascine-t-elle autant ?
Maria Callas ne possède pas la plus belle voix du monde – celle de Renata Tebaldi, sa grande rivale, est plus belle – mais la voix de Callas est la plus expressive qui soit ! Maria Callas est un volcan en fusion. Tout parle en elle, la voix mais aussi le regard, les gestes, le corps. C’est une bête de scène. Et surtout, sa voix produit sur l’auditeur des effets physiques. C’est comme les Beatles : il y avait d’autres groupes de rock à cette époque mais un seul provoquait une telle hystérie !

Adorée du public et pourtant tout l’inverse en privé…
C’est un destin tragique. Maria Callas a chanté des grandes amoureuses sans avoir jamais été aimée. Sa mère la rejette. Son père est absent. Elle n’est pas très belle. Avant sa cure d’amaigrissement en 1954, elle pesait 100 kilos. Elle maigrie par amour pour un homme – Luchino Visconti – qui ne peut pas l’aimer : il est homosexuel. Après 1954, Maria Callas devient l’une des plus belles femmes de son époque. Elle est habillée par les grands couturiers. Elle possède plus de 300 paires de chaussures ! Puis elle rencontre Aristote Onassis, dont elle tombe folle amoureuse, mais qui lui préfère Jackie Kennedy…

Nuits du savoir, mercredi 3 juin à 19 h 30, Institut culturel Bernard Magrez. 16 rue de Tivoli. 15 €. Réservation obligatoire au 05 56 81 72 77.

LES NOUVELLES DIVAS  – Leur voix et leur talent font d’elles les héritières de la Callas. Joyce DiDonato, Patricia Petibon, A quoi ressemblent les nouvelles stars mondiales de l’opéra. Suivez le guide…

 

Article paru dans Sud Ouest le 3 juin 2015.

 

Leave a comment