Patricia Petibon, la plus exubérante petibon-06-c-bernard-martinez Full view

Patricia Petibon, la plus exubérante

photos-dg-01-567x1024LES NOUVELLES DIVAS – La Française a commencé par la musique baroque et a tout de suite fait sensation en ajoutant quelques accessoires improbables (une bouée canard !) à ses récitals.

« La belle excentrique », le titre de son dernier album (Deutsche Grammophon) va comme un gant à Patricia Petibon. Pétillante et généreuse, elle a vite gagné le cœur du public français. Elle assume de front les grands rôles (« Alcina » à Aix-en-Provence cet été), fait des détours vers la chanson et le jazz, et a même joué les animatrices télé pour France Télévision en 2012.

« Transmettre et diffuser la musique à tous, pas à un seul public : c’est cela être une diva pour moi. Pour le reste, on ne maitrise pas forcément la carrière », explique celle qui a reçu de nombreuses Victoires de la musique classique. « Une chanteuse lyrique devient une diva quand elle s’associe à un grand chef ou à un grand metteur en scène, à des artistes visionnaires. Je l’ai vécu quand j’ai fait « Lulu » d’Alban Berg avec le metteur en scène Olivier Py. J’ai eu le sentiment de mobiliser tout ce que j’avais appris depuis l’âge de cinq ans. Là, j’ai eu la chance de creuser mon art. »

Où l’entendre prochainement ? Cet été au festival d’Aix-en-Provence, le17 octobre au Théâtre des Champs-Elysées.

Article suivant : Sonya Yoncheva, la plus sensuelle

Article paru dans Le Parisien du 24 avril 2015.

 

Leave a comment