Voces 8 : trop bons les Britons ! Voces8 Group Promo - Voces8 Group Promo Full view

Voces 8 : trop bons les Britons !

PORTRAIT – Ensemble vocal britannique, les Voces 8 sont les têtes d’affiche du nouveau festival Eufonia à Bordeaux.

Il serait facile de dire que les Voces 8 sont huit chanteurs dans le vent pour copier la périphrase désignant les Beatles. La comparaison n’est pas artificielle : ils sont britanniques, chantent délicieusement bien, ont du peps et mélangent sans soucis le classique et le jazz, le swing et la polyphonie. Quand les Voces 8 montent sur scène, ils se présentent un à un selon leur tessitures : Andréa et Emily les deux sopranos, Barnaby et Chris les contre-ténors etc.

Sam Dressel, l’un des deux ténors, est tout désigné pour faire les présentations à Bordeaux, lors du prochain concert des Voces 8 dans le cadre du festival Eufonia : il a étudié le français à l’université. Lors des concerts du groupe dans l’hexagone – les Voces 8 sont des habitués de la Folle journée de Nantes – Sam a adresse une requête au public : « mesdames et messieurs, nous aimerions rapporter de l’excellent vin de France mais nos valises sont pleines de CD, si vous pouviez nous aider… » « Oh mon Dieu, s’exclame Sam quand on lui rappelle cette habitude. Je suis désolée que vous ayez déjà entendu cette blague ! Nous n’avons que deux blagues mais celle-ci est réservée à la France car c’est le seul pays non anglophone où l’on arrive à bien communiquer avec le public. »

Le répertoire des Voces 8 balaye un spectre large, des polyphonies de la Renaissance (Monterverdi, Gesualdo, etc.) aux chansons des comédies musicales arrangées pour un groupe a cappella puisqu’aucun instrument n’accompagne les Voces 8. De même pour les airs d’opéra comme « Carmen » ou « La flûte enchantée ». Leur facilité à passer d’un style à l’autre est déconcertante et rappelle combien les anglo-saxons savent porter le chant choral à un haut niveau.

Pourquoi les chœurs anglais sont-ils si bons ? « Il est vrai qu’il y a une différence entre la pratique vocale en France et au Royaume-Uni, confirme Sam. On chante beaucoup chez nous, dès l’école car il n’y a rien de plus facile que de faire chanter une salle de classe. Et puis nous continuons à pratiquer adulte dans des ensembles, à l’université ou dans les cathédrales qui abritent des chœurs. Les fondateurs des Voces 8 ont commencé comme cela. Même si la religion tient, comme en France, moins de place dans nos vies, nous continuons à chanter dans les lieux de cultes. Si la pratique du chant est moindre en France cela est peut être liée à la laïcité, à l’héritage de la Révolution de 1789. »

Le 22 juin, 20 h 30, auditorium. 13,50 à 36 €. http://eufoniabordeaux.com


Eufonia, nouveau festival dédié à l’art choral se veut une grande vitrine aquitaine de tout ce qui touche au chant.
– Chaque journée commence à 8h15 au miroir d’eau de Bordeaux par quelques petits exercices pour chauffer la voix et se mettre de bonne humeur pour la journée.
Les midis musicaux, entre 12H30 et 13h30, sont des concerts impromptus donnés par les chœurs de la région dans les places bordelaises (Improvox, le 23 juin place st-Pojet, Chœur voyageur le 24 place St-Michel, Studio Gospel le 25 juin au Jardin public, etc.).
– Les « Rencontres de la voix » (à la Librairie Mollat ou à l’amphi J.Ellul place Pey-Berland) permettent d’entendre les professionnels parler de chant : le chef Nestor Zadoff, la soprano Mady Mesplé, le ténor Stanislas de Barbeyrac, etc.
– Et enfin, les concerts du soir à l’auditorium de Bordeaux : le Requiem de Fauré le 25 juin, La Messa di Gloria de Puccini le 26 juin avec 300 choristes, « Carmina Burana » le 27.


Article paru le 18 juin 2015 dans Sud Ouest.

Leave a comment