La Co(opéra)rive : l’union fait « Les noces » LaCooperative Full view

La Co(opéra)rive : l’union fait « Les noces »

OPERA – La Rochelle et Angoulême accueillent « Les Noces de Figaro », opéra de Mozart, première production de La Co(opéra)tive

Rares sont les villes qui possèdent une maison d’opéra. Pour ne pas priver les mélomanes de cet art si merveilleux, les théâtres tentent de programmer les chefs-d’œuvres de Mozart, Verdi, etc. Problème : un opéra coute très cher à produire et ces théâtres n’ont souvent pas les moyens de s’offrir des productions de grande qualité. Pour remédier à ce problème, plusieurs théâtre de l’hexagone (à Besançon, Compiègne, Dunkerque et Quimper) se sont regroupés pour créer La Co(opera)tive, une mutualisation des moyens de création.

La première production de La Co(opera)tive, qui sera donnée à La Rochelle et Angoulême, est un bijou d’opéra signé Mozart : « Les Noces de Figaro ». Le chef d’orchestre Alexis Kossenko, le directeur musical a pu recruter « une distribution la plus belle possible avec des chanteurs-acteurs dignes des plus grandes maisons d’opéra ». Il ne se vente pas : Yuri Kissin (Figaro), Emmanuelle de Negri (Susanna), Thomas Dolié (Le Comte) sont régulièrement à l’affiche à l’Opéra de Paris et à l’Opéra de Bordeaux.

Vingt musiciens, une vrai mise en scène signée Galin Stoev, un décor et des costumes : tout y est pour trois heures de magie mozartienne à un prix raisonnable. Comme une troupe de théâtre, les artistes recrutés par La Co(opéra)tive partent en tournée : « Le décor est monté la veille et les musiciens arrivent le jour-j, raconte Alexis Kossenko. Cela nous demande de nous adapter à l’acoustique de la salle, d’être souples et réactifs. Si le théâtre n’a pas de fosse, comme dans les maisons d’opéra, les musiciens montent sur scène ! Cela permet un autre équilibre avec les chanteurs, une manière de faire de la musique de chambre, même si l’on donne un opéra ! ».

Mardi 17 novembre à 20h30, mercredi 18 à 19h30, la Coursive. De 22 à 33 €. 05 46 51 54 00. Mardi 15 et mercredi 16 décembre à 19h30, Théâtre National. De 29 à 45 €. 05 45 38 61 62.Article paru dans Sud Ouest du 15 novembre 2015.

1 Comments

  • Bonjour à tous,

    Très bonne initiative, permettre à tous le monde de vivre sa passion à fond et en toute liberté!

    Vivement que ce soit similaire dans d’autres régions de France.

    Amis Musiciens à bientôt

    Reply

Leave a comment