Sabine Devieilhe, l’amazone de l’opéra Sabine Devieilhe_Mozart_Weber –«MolinaVisuals 2 150 Full view

Sabine Devieilhe, l’amazone de l’opéra

PORTRAIT – La soprano lyrique est l’étoile montante du chant français. Au disque et en tournée, elle dresse le portrait d’un Mozart amoureux. A suivre aussi sur Arte Concert.

Dans le film « Amadeus » de Miloš Forman, Wolfgang Amadeus Mozart est montré comme un jeune homme lubrique. « Il n’est pas ainsi dans sa musique !, s’indigne gentiment Sabine Devieihle. La jeune soprano colorature, à la voix aussi haute que celle de Natalie Dessay à qui on la compare déjà, sort un disque consacré à Mozart et aux sœurs Weber (Erato). « Mozart est un passionné. Il se lie aux trois filles Weber, trois chanteuses aux voix légères, et compose pour elles. Avec Josépha, pour laquelle il invente le fameux rôle de La Reine de la Nuit, il entretient des rapports professionnels ». Mozart éprouve par contre une passion dévorante pour Eloysia… qui en épousera un autre. « Pour se venger, Mozart corrige l’air qu’il lui avait dédié et y ajoute des notes les plus aigues possibles », s’amuse la soprano qui passe la barre avec panache. « Et enfin, Constance qui deviendra sa femme et pour laquelle il nourrie un autre amour, très sincère néanmoins. Elle l’accompagnera dans toute sa carrière et défendra son œuvre après sa mort. »

Un morceau grivois de Mozart
Voila les muses qu’incarne Sabine Devieihle, 30 ans, avec son physique de poupée mais son esprit vif. La soprano française mène déjà une carrière impeccable. Le grand public la découvre en 2013 aux Victoires de la Musique classique : elle y lance sans flancher l’air incandescent de la Reine de la Nuit, rôle qu’elle tiendra un an plus tard à l’Opéra de Paris. Qu’elle campe une princesse indienne de l’opéra « Lakmé » ou une religieuse dans « Le Dialogue des Carmélites » de Poulenc, elle montre des qualités vocales et théâtrales sans faille. Avec ce disque Mozart elle glisse un peu d’humour dans ce costume d’amazone de l’opéra. Les auditeurs attentifs y trouveront un morceau caché, au texte grivois ! Jusqu’au 19 décembre, elle part en tournée avec les musiciens baroques du disque : l’ensemble Pygmalion, dirigé par le brillant Raphaël Pichon, le mari de Sabine… L’amour est partout.

Au disque : Mozart, The Weber Sisters, Erato.
En récital : le 8 décembre à Compiègne et en direct à 20h40 sur Arte Concert, Le 12 à Toulouse, le 14 à Paris, le 16 à Bordeaux, le 19 à Lyon.
Article paru le 7 décembre dans Le Parisien.

Leave a comment