Henri Dutilleux (1916-2013) Henri Dutilleux 1 – crédit Philippe Gontier Full view

Henri Dutilleux (1916-2013)

HOMMAGE – Le compositeur français Henri Dutilleux, mort en 2013 à l’age de 97 ans, aurait eu 100 ans en 2016. Toute l’année, des concerts et évènements lui rendront hommage. Cette année marque le centenaire de la naissance du compositeur Henri Dutilleux (1916-2013).
Il y quelques mois, une polémique avait faillir salir sa mémoire. Le compositeur Henri Dutilleux, mort le 22 mai 2013 à l’âge de 97 ans, aurait eu 100 ans le 22 janvier 2016. Toute l’année, à travers des concerts, des conférences, des projections, sa mémoire et sa musique seront célébrées, une musique simplement magnifique. Le 22 janvier, la Philharmonie de Paris a lancé ce centenaire par un concert qui sera retransmis le 24 mai sur Mezzo.
Né en 1916 à Angers, prix de Rome en 1938, Henri Dutilleux a composé une musique française, à l’identité très personnelle. Classique et moderne à la fois, sa musique est touchante et expressive immédiatement compréhensive mais aussi complexe, dense et pleine de détails délicats.

Esa-Pekka Salonen disait simplement « tout ce que Dutilleux a écrit ces dernières décennies relève du chef-d’oeuvre ». Le chef finlandais a récemment signé  avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France un dique magnifique autour de « Correspondances », oeuvre écrite par Dutilleux en 2003, (paru chez Deutsche Grammophon, à retrouvez dans la Playlist Classique mais pas has been). Dans cette pièce, Henri Dutilleux évoque son grand ami, Mitslav Rostropovitch, pour qui il avait écrit son Concerto pour violoncelle « Tout un monde lointain » en 1970.

Des diverses conversations que j’ai eu à propos de Dutilleux je me suis fait une image d’un homme distingué, élégant et surtout entouré de famille et d’amis, des amis qu’il a soutenus dans leurs combats politiques. Très diminué ses derniers temps, Henri Dutilleux n’était pas venu en janvier 2013 inaugurer l’auditorium de Bordeaux qui porte son nom. Son Concerto a été joué lors du premier concert dans la salle Dutilleux. Grâce à ce nom et surtout à sa musique, cette ville où il a beaucoup d’amis et de famille se souviendra longtemps de lui.

Pour preuve ces mots de Hans Graf, directeur musical de l’Orchestre National Bordeaux Aquitaine de 1998 à 2004 qui a dirigé « Tout un monde Lointain » avec Anne Gastinel lors du premier concert dans l’auditorium. Le chef, qui a enregistré une grande partie des œuvres pour orchestre de Dutilleux (Trois cds chez Arte Nova), a bien voulu écrire quelques ligne sur le compositeur au moment de sa mort:

« Henri Dutilleux était d’abord un homme plein de gentillesse et d’humilité. En même temps, un homme de droiture et de fermeté. Dans sa musique, il a toujours cherché – et trouvé –  un équilibre de beauté et de rigueur, devenu si rare à notre époque. Son intransigeance artistique, liée à la lisibilité unique de sa musique, rendent ses œuvres chères à tous. A tous ceux qui sont prêts à bien l’écouter. Malgré sa difficulté et ses exigences, sa musique est admirée et adorée par tous les musiciens. Grâce à eux, elle est de plus en plus largement reconnue par les vrais mélomanes. A travers sa musique, il sera toujours présent parmi nous.» Hans Graf

Henri Dutilleux aimait beaucoup la poésie notamment celle de Rilke et Baudelaire, plusieurs de ses oeuvres y font référence. Dans « Correspondances », il cite ces vers de « Gong » de Rilke :

« Bourdonnement épars, silence perverti,
tout ce qui fut autour, en mille bruits se change,
nous quitte et revient: rapprochement étrange
de la marée de l’infini.
Il faut fermer les yeux et renoncer à la bouche,
rester muet, aveugle, ébloui:
l’espace tout ébranlé, qui nous touche
ne veut de notre être que l’ouie.
Que suffirait? L’oreille peu profonde
déborde vite – et ne penche-t-on
contre la sienne, pleine de tous les sons
la vaste conque de l’oreille du monde? « 

 


Henri Dutilleux 1 - crédit Philippe Gontier
©Philippe Gontier

PROCHAINS ÉVÈNEMENTS

27 janvier
PAYS DE GALLES, BBC Hoddinott Hall, Cardiff – BBC National Orchestra of Wales, direction Pascal Rophé
AUTRICHE, Grand Palais des Festivals de Salzbourg – Orchestre Philharmonique de Vienne, Tugan Sokhiev, Renaud Capuçon, « L’Arbre des songes », le concerto pour violon et orchestre d’Henri Dutilleux . En direct sur France Musique !
CANADA, Roy Thomson Hall, Toronto – Toronto Symphony Orchestra, direction Peter Oundjian – Barbara Hannigan chante Dutilleux

30 janvier
FRANCE, Auditorium Henri Dutilleux, Douai – Le Quatuor Diotima joue Dutilleux

5 février
FRANCE, Maison de la Radio, Paris
18h Projection – « Henri Dutilleux : L’horloge et le temps » : Un film de Stéphane Loison écrit avec Leslie Gayot, Hommage de Radio France dans le cadre du centenaire d’Henri Dutilleux
20h Concert symphonique, Orchestre Philharmonique de Radio France : Hommage à Henri Dutilleux à l’ouverture de la 26e édition du festival Présences à l’Auditorium de la Maison de la Radio

7 février
FRANCE, Grande Halle de la Villette, Paris. Projection – « Autour de… »Tout un monde lointain » », documentaire réalisé par Hervé White : Hommage rendu à Dutilleux par la Sacem dans le cadre de Musicora

11 février
ANGLETERRE, Royal College of Music, Londres – John Wilson dirige le Royal college of Music Symphony Orchestra, La seconde Symphonie (« Le double »)

12 – 13 février
FRANCE, Lille – Orchestre national de Lille, direction Hannu Lintu, Edgar Moreau, « Tout un monde lointain »

25 – 27 février
ETATS-UNIS, Boston Symphony Hall, Boston Boston Symphony Orchestra, Charles Dutoit; « Timbres, Espace, Mouvement »

3 – 5 mars
ALLEMAGNE, Berlin Philharmoniker, Berlin – Philharmonique de Berlin, Mariss Jansons, Truls MØrk -« Tout un monde lointain »

Leave a comment