Radio : jouez au critique musical ! CanTNspXEAAsX7E.jpg-large Full view

Radio : jouez au critique musical !

Jérémie RousseauRadio – La plus vieille émission du PAF a 70 ans cette année. la Tribune des critiques de disques est ce dimanche en direct et en public depuis le salon Musicora à Paris.

Elle est la plus vieille émission du PAF. Depuis sa création en 1946 à l’ORTF, « La Tribune des critiques de disques », aujourd’hui diffusée sur France Musique, à changé plusieurs fois de nom mais pas de principe : écouter plusieurs versions d’un même morceau afin d’élire la meilleure. A l’occasion de Musicora, salon de la musique classique à Paris, « La tribune » se fera en public et en direct, de 14h à 15h30, à La Villette à Paris. Le public pourra même donner son avis quant à la version idéale de « La Valse de l’Empereur » de Johann Strauss.

« L’idée est de faire découvrir ou redécouvrir une œuvre », analyse Jeremie Rousseau, 42 ans, l’animateur depuis 2014 de La Tribune des critiques de disques. Chaque émission, il réunit autour de lui trois critiques et journalistes spécialisés (dont notre reporter ce dimanche, ndlr). « L’écoute se fait à l’aveugle, sourit Jérémie Rousseau. Les tribuns ne savent pas quels disques je choisis… Et parfois des interprètes considérés comme des références sont éliminés à la première écoute ! C’est ludique et ca remet les compteurs à zéro. »

CanSeNgW4AEERLA.jpg-largeVéritable institution, « La tribune des critiques de disques » réunit une communauté fidèle. Ceux qui n’assistent pas à l’enregistrement du jeudi soir à la Maison de Radio-France, votent via le site internet de France Musique pour leur version préférée. « Il y a les passionnés, les collectionneurs de disques mais aussi les plus jeunes qui n’ont pas chez eux dix versions de l’œuvre. »

Afin de choisir six versions concurrentes, Jérémie Rousseau épluche tout ce que l’industrie du disque a pu produire. « Je passe mon temps à ça ! Pour les chef-d’œuvre comme « Les Quatre saisons » de Vivaldi, il existe des centaines d’enregistrements. Pour « La Valse de l’Empereur, j’ai écouté 30 disques. J’écarte les versions trop datées. Ca n’a pas de sens de prendre des versions des années 50, on ne joue plus comme ça. » L’animateur baigne dans cet univers depuis son enfance : j’écoutais déjà l’émission ado, à l’époque où Frédéric Lodéon l’animait. J’ai toujours adoré les blindtests ! Pourtant nul besoin d’avoir l’oreille experte pour jouer : « ce qui compte c’est l’avis subjectif, le plaisir gourmand du mélomane. »

Réécoutez l’émission du dimanche 7 février sur France Musique

Musicora, Halle de la Villette à Paris. musicora.com 6 et 10 € l’entrée. Gratuit pour les moins de 12 ans, chômeurs et invalides. Article paru le 7 février dans Le Parisien.

 

Related Articles

Leave a comment