• Home  /
  • Oeuvres   /
  • La Bnf acquiert une version des « Troyens »
La Bnf acquiert une version des « Troyens » LesTroyensBnf - ©Bnf Full view

La Bnf acquiert une version des « Troyens »

PARTITION – Un manuscrit exceptionnel a fait son entrée fin février à la Bibliothèque nationale de France : une partition de 596 pages écrites par Hector Berlioz, une version pour piano et chant de son opéra « Les Troyens ». Une source historique de premier ordre pour les musiciens et les musicologues.

Longtemps on l’a considérée comme perdue. La Bibliothèque nationale de France a acquis en mars dernier une partition manuscrite de l’opéra « Les Troyens », grâce au mécénat musical de la Société Générale. Quatre grands cahiers, 596 pages de papier musique remplies de la main du compositeur français Hector Berlioz : ce manuscrit est considéré comme un « trésor national » par la BnF. Il permettra en effet de résoudre de nombreux mystères qui entourent cette œuvre exceptionnelle.

L’auteur de « La symphonie fantastique » Hector Berlioz (1803-1869) est connu pour son goût de la grandeur : son « Requiem » nécessite quelque 500 exécutants et son opéra « Les Troyens » comporte… cinq actes ! Le final et l’épilogue de cette œuvre ont d’ailleurs été souvent coupés à l’époque par les directeurs de théâtre, et même par l’éditeur de Berlioz. La partition acquise par la Bnf va permettre de « reconstituer » une version la plus complète possible des « Troyens ».

Le manuscrit datant de 1859 est une réduction pour piano et chant. Hector Berlioz y fait mention dans une lettre à sa sœur : « J’ai commencé la réduction pour le piano de mon orchestre… En creusant, en fouillant ainsi ma partition de piano, je découvre à tout instant de petits défauts de détails, que la lecture la plus attentive ne m’eut pas laissé apercevoir : et je les corrige », confie-t-il. Au fur et à mesure qu’il compose, Berlioz perfectionne la version orchestrale des « Troyens », change le livret, allonge des scènes.

Ces corrections, notées dans le manuscrit, vont permettre de comprendre la genèse de cette œuvre maintes fois remaniée. Pauline Viardot, célèbre chanteuse de l’époque et amie de Berlioz, a même noté ici et là des indications. Le grand public peut voir ces précieux documents via la bibliothèque numérique Gallica.

La soprano Karine Deshayes, les ténors Yanis Benabdellah, Cyrille Dubois, le pianiste Jeff Cohen et L’ensemble Aedès, dirigé par Matthieu Romano, donnera le 29 mars 2016 une première lecture de ce manuscrit. Le concert sera retransmit sur France Musique. L’Opéra de Paris prépare une production exceptionnelle des « Troyens » pour les 30 ans de l’Opéra Bastille en 2019.

Leave a comment