Thomas Enhco et Vassilena Serafimova : y’a d’la joie

cover-final-web-carre-1024x1024CD – Marimba et piano, contemporain et jazz, folklore et tradition : « Funambules » du pianiste Thomas Enhco et de la percusioniste Vassilena Serafimova marche sur un fil, un premier disque joyeux et subtile.

Deux lutins rouges dans une forêt magique : la pochette du disque « Funambules » fait sourire. Depuis six ans, le pianiste Thomas Enhco et la percussionniste Vassilena Serafimova forment un duo hors normes. Leur premier disque, « Funambules », paru le 8 avril chez Deutsche Grammophon, est à leur image : un mélange joyeux et subtile de musiques venues du classique, leur point commun, mais pas que. Ils ont tous deux un parcours à la croisée des genres, entre classique, jazz, influences contemporaines et improvisation.

Comme le montre, « Feathers », son premier disque solo paru en 2015 chez le label Verve, le jazzman de Thomas Enhco est profondément amoureux de la culture classique. Il n’est pas le petit-fils du chef d’orchestre Jean-Claude Casadesus pour rien! C’est son professeur, Gisèle Magnan (Fondatrice des Concerts de Poche), qui lui a présenté Vassilena Serafimova. « Vassi » pour les intimes vient d’une famille de percussionnistes. Elle a baigné dans la musique contemporaine, la tradition classique de la musique russe et le folklore bulgare. Elle explore toutes les possibilités du marimba, instrument fascinant et encore méconnu, tantôt percussif, tantôt éolien.

La pièce au coeur de ce drôle de disque est « La sonate pour deux pianos » de Mozart (K.448) que Thomas et Vassi ont transcrit pour leurs deux claviers. Ils arrivent a incarner cette énergie du jeune Mozart, dont la musique est un sublime mariage d’allégresse et de profondeur. Autour de ce chef d’oeuvre, une série de pièces comme « L’Aquarium » de Saint-Saens, une sonate de Bach, des compositions de Thomas Enhco, une autre du compositeur américain Patrick Zimmerli, et même un chant bulgare. Inutile de chercher une cohérence dans cette liste à la Prévert, si ce n’est la plaisir de deux interprètes extrêmement doués formant un duo libre.

Thomas Enhco et Vassilena Serafimova, Funambules, Deutsche Grammophon.
Pourquoi on aime ? Pour la fraicheur de deux artistes qui osent d’audacieux mariages de styles, pour une musique qui donne la joie.
En concert le 3 mai au Théâtre des Bouffes du Nord.

Leave a comment