Le Gstaad Menuhin Festival fête ses 60 ans goldenpass-panoramic_raphael_faux Full view

Le Gstaad Menuhin Festival fête ses 60 ans

FESTIVAL – Gardant l’esprit du célèbre violoniste Yehudi Menuhin, « son » festival fête ses 60 ans d’existence avec des stars, des petites églises intimes et le bon air de la Suisse ! Du 14 juillet au 3 septembre, on y entendra notamment le premier concert de Ricardo Chailly à la tête de l’Orchestre de La Scala, l’Orchestre du Mariinsky dirigé par Valery Gergiev, les jeunes talents français, les soeurs Labeque, Lang Lang, etc. Rencontre avec Christoph Muller, son directeur artistique.

Copyright_RaphaelFauxCette édition est un saison anniversaire, un double anniversaire même !
Oui. 2016 fête les 100 ans de la naissance de Yehudi Menuhin et les 60 ans de festival de Gstaad. Depuis la mort du violoniste, le festival a toujours fait en sorte de tisser de liens avec l’histoire de Yehudi Menuhin mais cette année nous avons imaginé un concert particulier : une neuvième symphonie de Beethoven (le 2 septembre) arrangée par un DJ sur laquelle danseront 160 enfants. C’est un clin d’oeil à l’esprit Menuhin : Yehudi Menuhin a lancé beaucoup d’initiatives pour rapprocher la jeunesse de la musique classique. C’était important de créer un projet pour le Festival et non pas d’acheter un concert tout fait.

Nous avons également recrée le programme des débuts de Menuhin, alors âgé de 13 ans, avec les Berliner Philharmoniker, ce fameux concert du 12 avril 1929 pendant lequel il joua les trois concertos de Bach, Beethoven et Brahms, ce concert après lequel Albert Einstein est venu dire à Menuhin : « vous m’avez prouvé l’existence de Dieu ! »… Nous avons invité le 7 août des lauréats des grands Concours de violons d’aujourd’hui, le Concours Tchaikovski, Reine Elisabeth et Menuhin pour faire monter sur scène des jeunes prodiges… peut-être pas de 13 ans mais presque !

D’où vient que Menuhin, l’Américain, ait posé son dévolu sur Gstaad ?
Il cherchait un lieu tranquille pour passer l’été avec sa famille. Il adorait les Alpes, s’y baladait souvent et il a choisi la Suisse car elle proposait des facilités (école, transports, etc.) pour une famille internationale comme la sienne. Très vite il a voulu créer un festival avec ses amis : le violoncelliste Maurice Gendron, le compositeur Benjamin Britten et son compagnon le chanteur Peter Pears et bien sûr la propre soeur de Yehudi, Hephzibah, sa grande partenaire musicale. Le thème ce cette année est « Musique & famille » avec les soeurs Labèque, Buniatishvili, la famille Ottensamer, etc. Les 30 premières années du festival étaient dévolues à la musique de chambre puis, à la musique symphonique avec une tente de concerts spéciale… car Yehudi Menuhin voulait diriger de plus en plus des grands orchestres.

Zelt_aussen_03_BergeL’idée était de conserver une ambiance familiale et de détente. J’essaye de convaincre les artistes invités de rester plusieurs jours, voire en résidence, comme cette année pour Maria-João Pires et Sol Gabetta.Le Festival vit une autre époque bien sûr mais je veux éviter le coté « usine à concerts » et offrir à la fois un accueil et une ambiance.

Quels sont les temps forts de la programmation de l’édition 2016 ?
Nous proposons 60 concerts dont de grands concerts symphoniques avec, pour la première fois, le grand chef Valery Gergiev dirigeant l’Orchestre du Théâtre Mariinsky le 12 aout et le 20 aout premier concert de Ricardo Chailly à la tête de la Filarmonica della Scala Milano, dont il vient d’être nommé le directeur musical. Lang Lang fera aussi ses débuts à Gstaad.

—-
Quelques dates :
Les violonistes Daniel Hope le 24 juillet et Patricia Kopatchinskaja le 20 août. Sol Gabetta et Nelson Goerner, le 17 juillet. Jean Rondeau, le lundi, 18 juillet, Stacey Kent et le quatuor Ebène le 9 août.
Infos Pratiques : Du 14 juillet au 3 septembre, à Gstaad en Suisse. www.gstaadmenuhinfestival.ch

Leave a comment