Coup de jeunes aux Chorégies

FESTIVAL – Le grand rendez-vous populaire de l’opéra commence aujourd’hui avec deux stars à suivre : Florian Sempey et Nadine Sierra. Elle est Gilda dans « Rigoletto » qui sera diffusé en direct le mardi 11 juillet à 21H45 sur France Musique et à 22h20 sur France 3.

Il y a du vent aux Chorégies d’Orange. Le mistral, indispensable trublion du festival d’opéra, mais aussi un vent nouveau : de jeunes chanteurs à l’affiche, talentueux, dynamiques et près à devenir les chouchous des mélomanes.

Le baryton français Florian Sempey ouvre le bal cet après-midi avec un récital. Il connaît déjà le théâtre antique pour avoir participé à « Musiques en fête » rendez-vous télé tourné à Orange fin juin. Il y a crevé l’écran avec son rôle fétiche : « Le Barbier de Séville ». « Quand on aime la scène, on ne peut qu’aimer le théâtre antique, explique le baryton. Les pierres sont chargées de cet art du divertissement. Je fais peut-être les même gestes qu’un artiste de l’antiquité… j’ai les même angoisses aussi », confit Florian Sempey dans un grand éclat de rire.

Florian Sempey a toujours aimé faire le show. « Ma culture musicale était plutôt faite du Club Dorothée, d’ABBA et de Disney, se rappelle ce Bordelais de 29 ans. Puis j’ai découvert la musique classique plus complexe, plus profonde ». Admis en 2010 à l’atelier lyrique de l’Opéra de Paris, il y enchaîne les rôles de plus en plus exigeants jusqu’à incarner cet automne un merveilleux Papageno de « La Flûte enchantée ».

Bomba latina
A Paris, il a croisé Nadine Sierra, autre future star internationale de l’opéra. La soprano américaine a tous les atouts : une voix exceptionnelle, un charisme redoutable, un physique de « bomba latina ». De parents immigrés portugais et portoricains, elle a acquis une volonté de fer. Il en faut pour incarner Gilda dans « Rigoletto » de Verdi. Enfermée par son père qui veut la protéger des hommes, Gilda est kidnappée et violée par le prince… Après l’Opéra de Paris, Nadine Sierra reprend ce rôle aux Chorégies d’Orange. « L’histoire de Gilda n’est pas démodée. Il y a encore beaucoup de femmes dans le monde, surprotégées par leurs parents, qui luttent pour découvrir la vie. Je connais ce sentiment de n’être pas prise au sérieux. Dans le monde assez masculin de l’opéra, j’ai du me battre pour avoir mon mot à dire. »

Jusqu’au 5 août. 7 à 250 €. www.choregies.fr
« Rigoletto », en direct le mardi 11 juillet à 21H45 sur France Musique et à 22h20 sur France 3.
Avec
Leo Nucci (baryton) : Rigoletto
Nadine Sierra (soprano) : Gilda
Celso Albelo (ténor) : Il Duca di Mantova
Stefan Kocan (basse) : Sparafucile
Marie-Ange Todovitch (mezzo-soprano) : Maddalena
Choeurs de l’Opéra de Monte-Carlo, de l’Opéra de Nice et Opéra Grand Avignon
Orchestre Philharmonique de Radio France dirigé par Mikko Franck


Article paru le 8 juillet dans Le Parisien.

Leave a comment