Nemanja Radulović : retrouvailles avec Tchaïkovski img_0832.jpg Full view

Nemanja Radulović : retrouvailles avec Tchaïkovski

CD – Le violoniste serbe abats tous les atouts pour donner vie au Concerto de Tchaikovski : la virtuosité, la tendresse et ce sens de la fête typique des pays de l’Est.

Le concerto pour violon de Tchaïkovski nous est familier : qu’on soit amateur de classique ou qu’on ait adoré le film « Le Concert » dans lequel cette partition joue le rôle principal. Et pourtant… aux premiers notes du CD du violoniste Nemanja Radulović, on fond de plaisir de retrouver un chef d’œuvre sous les doigts d’un formidable artiste. Nemanja Radulović joue ce Concerto depuis ses douze ans et l’a fait briller à Paris, Londres et Tokyo.

Il l’avait déjà enregistré mais n’était pas satisfait du résultat. Pour ce disque édité chez Deutsche Gramophone il semble s’être entendu à merveille avec le jeune Borusan Istanbul Philharmonic Orchestra et son chef Sascha Goetzel qui l’accompagnent.

Le violoniste serbe abats tous les atouts pour lui donner vie : la virtuosité, la tendresse et ce sens de la fête typique des pays de l’Est. Avec le Concerto il ajoute les « Variations sur un theme Rococo » de Tchaïkovski, à l’origine écrites pour violoncelle et que Nemanja présente à l’alto, instrument qu’il a travaillé enfant. Une petite madeleine plein de vitalité et de souvenirs.

Nemanja Radulović, « Tchaïkovski ». Deutsche Gramophone. 14,99€.
Article paru le dimanche 24 septembre dans Le Parisien.

Leave a comment