• Home  /
  • Oeuvres   / Au disque   /
  • La Symphonie de Poche : un premier Cd et en concert le 19 octobre à Paris
La Symphonie de Poche : un premier Cd et en concert le 19 octobre à Paris Couverture CD SdP Full view

La Symphonie de Poche : un premier Cd et en concert le 19 octobre à Paris

CD – Des tubes du classique comme vous ne les avez jamais entendus. La Symphonie de Poche, jeune ensemble dirigé par Nicolas Simon, sort le 19 octobre son premier CD. Intitulé « Et bien dansez maintenant ! », ce disque regroupe quatre chefs d’œuvre du répertoire de la musique classique française : la « Valse », le « Boléro » et la « Tzigane » de Maurice Ravel ainsi que la « Symphonie espagnole » de Edouard Lalo. Ces partitions maintes fois entendues ont pourtant un petit air nouveau. Et pour cause : la Symphonie de Poche est un ensemble de 12 musiciens seulement.

Un nombre, sur le papier, pas assez suffisant pour interpréter ces grandes pages écrites pour l’orchestre. La Symphonie de poche a donc cherché le moyen d’adapter le répertoire symphonique à un petit effectif, un groupe plus mobile, capable de faire entendre les grands chef d’œuvres dans des lieux qui n’ont pas les moyens techniques et financiers de recevoir 120 musiciens.

Pour aborder à douze le grand répertoire, La Symphonie de Poche fait appel à une réécriture de ces œuvres, et c’est là que ce disque est passionnant. « La Valse » de Maurice Ravel intègre un accordéon, instrument polyvalent (à la fois vent et clavier !) aux sonorités aussi riches qu’un orgue. L’arrangement pour accordéon concertant signé Lucas Henri donne à cette valse un petit air de musette – rassurez-vous Yvette est très très loin ! – et une sonorité chaude et entrainante qui lui va idéalement.

Idem pour « le Boléro » de Ravel où la caisse claire qui martèle le rythme de base de cette drôle de musique, est remplacé par une clave fréquemment utilisé en musique afro-cubaine (dite « bembe »). Une version qui souligne « caractère initialement expérimental envisagé par Ravel », dixit Lucas Henri. C’est le boléro sans être le Boléro ! Voilà ce qui rend cette nouvelle écoute séduisante. L’arrangement de la « Symphonie espagnole » du chef Nicolas Simon souligne un des engagements forts de sa démarche : respecter les œuvres et leur esprit. Pour l’interpréter Lalo, il a sollicité la violoniste Déborah Nemtanu, qui captive notre oreille par son timbre suave et passionné.

La sortie de « Et bien dansez maintenant ! » chez Pavane Records est l’occasion d’un concert le 19 octobre à la salle Colonne à Paris.

Leave a comment