Philippe Herreweghe dirige Schumann OCE AAD Philippe Herreweghe 2016 ©MichelGarnier Full view

Philippe Herreweghe dirige Schumann

CONCERTS – La Cité musicale de Saintes et le TAP de Poitiers accueillent pour l’Orchestre des Champs-Elysées dirigé par le grand maestro Philippe Herreweghe dans leur programme « paysages Rhénans ».

Pour plusieurs raisons, l’Orchestre des Champs-Elysées ≠est à part. A part dans la liste des orchestres français qui pour la grande majorité jouent sur des instruments modernes. Pour être au plus juste de ce qu’espéraient entendre les compositeurs, « l’O.C.E » utilisent par exemple des cordes en boyau sur ses violons ou même des flutes en bois plutôt qu’en or massif. Il est à part car il a été fondé par un très grand musicien et penseur de la musique : Philippe Herreweghe. Pour avoir questionné la manière de jouer la musique baroque, celle de Bach en particulier, Philippe Herreweghe est une icône pour les jeunes musiciens qui suivent son chemin, une référence pour les mélomanes.

Les Néo-aquitains ont la chance qu’un tel maître ait trouvé à Poitiers, une ville de résidence pour son orchestre et à Saintes, à la Cité musicale de l’Abbaye aux Dames, un lieu où partager ses trouvailles en matière d’interprétation, en partant de Bach pour explorer le répertoire romantique. Il est indissociable du Festival de Musique qui a lieu à saintes chaque juillet. Heureusement pour les mélomanes, il revient « hors saison » dans cette abbaye qui lui est chère : mardi, il y donnera un concert repris mercredi à Poitiers, dédié à Robert Schumann (1810-1856), sans doute le plus romantique des compositeurs allemands.

Découvrant le Rhin à 18 ans, Schumann s’enthousiasme, : « Le fleuve s’étalait devant moi, calme, silencieux, serein et fier comme un dieu antique » écrit-il. Plus tard, c’est dans ce même fleuve qu’il tentera de mettre fin à ses souffrances… Entre temps, il aura signé en 1851 une magnifique Symphonie dite “Rhénane” que l’Orchestre des Champs-Élysées jouera mardi. Le pianiste berlinois Martin Helmchen, né en 1982, se joindra à l’Orchestre pour interpréter le Concerto pour piano op.54 du même Schumann. On peut faire confiance à « l’O.C.E », ce chef d’œuvre sera joué avec les instruments les plus pertinents, dont un piano fabriqué par Blüthner en 1856, année de la mort de Schumann.

Mardi 27 février à 20h30, Abbaye aux Dames – Saintes. De 1 à 30€. Réservation au 05 46 97 48 48 ou info@abbayeauxdames.org
Mercredi 28 février à Poitiers. Réservations ici.

Leave a comment