Naissance du Festival de Musique de Chambre d’Arcachon Modigliani Full view

Naissance du Festival de Musique de Chambre d’Arcachon

FESTIVAL – Nouvelles Schubertiades à Arcachon. La première édition du Festival de Musique de Chambre d’Arcachon s’ouvre lundi pour quatre concerts imaginés par le Quatuor Modigliani.

Le quatuor Modigliani est l’une des formations dont la France peut-être le plus fière. Excellence et amitié réunissent quatre garçons jouant du violon, de l’alto et du violoncelle. Ils ont la musique de chambre dans la peau et aiment la partager : à Evian où ils dirigent un prestigieux festival, à Saint-Paul de Vence où ils sont régulièrement invités et, à présent à Arcachon. Le quatuor Modigliani est le directeur artistique du nouveau Festival de Musique de chambre d’Arcachon.

« Le Quatuor est venu jouer dans la Ville d’hiver, à la Villa Marguerite où a séjourné Debussy » (en savoir plus ici), rappelle Julien Kieffer, coordinateur du Festival de musique de chambre d’Arcachon. A cette occasion, puis à nouveau lors d’un concert public à l’Olympia, les musiciens ont été séduits par le lieu, la ville et l’amour pour la musique classique que nourrissent un grand nombre d’habitants de la cité balnéaire. Même enthousiasme du côté de la ville qui organise une saison classique à l’Olympia et soutient les Escapades musicales l’été. « Arcachon a une histoire avec la musique classique », résume Julien Kieffer, frère du violoncelliste du Quatuor François Kieffer et Bordelais lui-même. Sans compter que le premier violon du quatuor, Amaury Coeytaux, a fait ses classes au Conservatoire de Bordeaux.

La truite et d’autres « tubes »
Festival de printemps, le festival de Musique de chambre d’Arcachon compte quatre rendez-vous qui ont pour point commun Franz Schubert. Le compositeur allemand aimait réunir ses amis pour jouer avec eux des œuvres spécialement pensées pour des moments festifs et conviviaux : les « Schubertiades ». Les Modigliani sont restés dans cet esprit en s’entourent d’amis… tous excellents musiciens comme les pianistes Nicolas Angelich, Adam Laloum, Franck Braley et les violoncellistes Henri Demarquette et Pablo Ferrandez. Au programme des concerts, des « tubes » de Schubert comme « La Truite », « L’Arpeggione » ou encore le quintette à deux violoncelles. Chaque concert associe Schubert et d’autres compositeurs comme Schuman ou Mozart. Un festival à taille humaine qui met dans son ADN l’amitié, l’excellence et la simplicité. Longue vie au Festival de musique de Chambre.

Le programme en détails
– le 16 avril à l’église Saint-Ferdinand. Quatuor Modigliani et Pablo Ferrandez dans Quatuor K 465 en ut majeur « Les dissonances » de Mozart, le Quatuor dit « Quartettsatz » et le Quintette à deux violoncelles » de Schubert.
– le 17 avril à l’Olympia. Henri Demarquette, Amaury Coeytaux et Frank Braley dans le trio et l’Arpeggione de Schubert et  3 Fantaisiestücke op 73 de Schumann
– le 19 avril à l’Olympia – Quatuor Modigliani, Frank Braley et Yann Dubost dans « La truite » de Schubert et le quatuor opus 51 n°1 de Brahms.
– le 20 avril à l’église du Moulleau – Adam Laloum dans : Fantaisie en ut mineur K. 475 de Mozart, Sonate Waldstein op.53 de Beethoven, Allegretto en do mineur D915 et Sonate D958 de Schubert.

Du 16 au 20 avril. Divers lieux à Arcachon.
10 à 29 euros. Pass Festival: 78€ les 4 concerts / Pass Abonné Arcachon Culture: 65€ les 4 concerts.
Réservations au 05 57 52 97 75

Leave a comment