Une enquête ethnomusicologique avec les Cris de Paris bedncckfdejdonea Full view

Une enquête ethnomusicologique avec les Cris de Paris

SPECTACLE – L’ensemble Les Cris de Paris poursuit ses interrogations sur la place du chant dans notre monde dans un nouveau spectacle, « L’Ailleurs de l’autre », qui est présenté le 4 mai à Levallois-Perret avant de partir en tournée, à Gradignan (33) notamment.

« Pourquoi les Français ne chantent pas ? », m’avait demandé un jour un ami américain. « Nous, nous chantons très souvent, à notre enfant, dans la rue, à l’école, en famille, lors d’une fête ou d’un deuil. » Le directeur artistique de l’ensemble Les Cris de Paris, Geoffroy Jourdain s’interroge sur ce phénomène via son nouveau spectacle « L’Ailleurs de l’autre » : « Rares sont les occasions de donner une vraie place à l’expression vocale en dehors de chemins calibrés, explique-t-il dans sa note d’intention. Pourtant, loin des salles de spectacle, loin des consécrations médiatiques, il existe encore des sociétés où le chant demeure l’affaire de tous et en toutes circonstances. »

Ce spectacle vient puiser dans l’ADN des Cris de Paris (lire un précédent article ici), dans sa réflexion sur le chant délesté de la partition et sur les limites de la musique dite « classique » qui ferme son répertoire au musiques traditionnelles non-européennes. L’origine de ce spectacle vient aussi de son expérience au Musée du Quai Branly. Dans le cadre du festival Les Siestes Électroniques, Les Cris de Paris a eu accès aux enregistrements ethnomusicologiques de la phonothèque du Musée : chants pour ne pas se perdre dans la jungle, pour partir pour la chasse à l’éléphant, jeux d’enfants, appel de la montagne chinoise, berceuses.

Partant de ce matériau multiculturel, Geoffroy Jourdain a demandé à ses chanteuses de s’interdire d’utiliser une partition (comme dans la plupart des traditions) et d’intégrer ces musiques oralement. Dans cette logique, « L’ailleurs de l’autre » fait entendre une partition commandée à Hanna Eimermacher, qui tient compte de ces objectifs de transmission et d’appropriation orale.

Imaginé par la plasticienne et performeuse Aliénor Dauchez, « L’Ailleurs de l’autre » raconte une histoire « dans un lointain futur ». Dans un décors de métal et de bois, habillées de costumes futuristes et étonnants, quatre femmes découvrent des documents sonores dont elles ignorent l’origine. Elles vont chercher à retrouver les significations perdues de ces chants étrangers.

En tournée :
4 mai 2018 : Salle Ravel – Levallois-Perret
6-7 octobre 2018 – Radial System V – Berlin
10-11 octobre 2018 – Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines
23 octobre 2018 – Théâtre des Quatre Saisons – Gradignan

Leave a comment