Etre bénévole dans un festival

ENQUETE – Avec l’été vient la période des festivals. Tous – ou presque – fonctionnent avec des bénévoles de tout âge et de tous horizons. Accueil des spectateurs, transport des artistes, cuisine ou montage de scène : telles sont les tâches à réaliser. En échange ? Une belle expérience.

Des centaines de milliers de bénévoles s’activent tous les étés pour faire tourner les festivals de l’Hexagone. Les Vieilles Charrues, le plus gros festival de France, recrute 6200 bénévoles entre 16 et 80 ans, via des associations locales. Jazz in Marciac tourne avec 450 bénévoles pour une vingtaine de jours de concerts dans un petit village du Gers.

Une parenthèse
A la Roque d’Anthéron, en Provence, il faut 150 bénévoles pour faire tourner ce célèbre rendez-vous du piano. « C’est une parenthèse dans ma vie de tous les jours », témoigne Marylène, qui a l’âge d’avoir des petits-enfants adolescents. « Ils savent que pendant un mois ils doivent m’oublier. Je m’occupe du festival ! Je retrouve des personnes que j’aime, des bénévoles et des artistes. » Marylène participe à La Roque d’Anthéron depuis son lancement en 1981. Aujourd’hui elle anime l’équipe « Accueil des artistes » : « Je veille à leur bien-être, de la loge à la scène. Je dois pouvoir offrir une bouteille d’eau ou organiser le repas pour un orchestre de 100 musiciens ! »

Recruté quelques mois avant les festivals (voir encadré), les bénévoles se retrouvent quelques jours en amont pour rencontrer l’équipe : briefing, planning et premier contact. Ils découvrent le travail qui leur sera demandé. Pour les postes clés, les festivals font appel à des intermittents et ne sollicitent pas les bénévoles pour des tâches trop techniques : ingénierie du son, électricité, entretient et manipulation d’instruments de musique, etc. Les premiers jours, l’ambiance est bonne-enfant. On compte les heures avant le premier concert, le premier spectacle, la pression monte.

Entre amis ou en famille
D’une année sur l’autre, on peut se voir confier les mêmes taches et retrouver les mêmes équipes. Marc, Sylvia et Martine, des retraités bénévoles se retrouvent chaque été dans le même festival de théâtre. « Nous n’avons pas beaucoup d’occasions de nous voir le reste de l’année. Cette semaine de festival, c’est notre rendez-vous entre amis », explique Martine. « Nous nous sommes connus dans un stage de théâtre amateur, ajoute Marc. C’est de là que tout est venu. »

Philippe et son épouse Simone s’investissent dans le Festival de musique de Saintes depuis une dizaine d’année. Philippe est président de l’association qui gère le festival et Simone est toujours ravie de son poste à la plonge du petit-déjeuner ! Depuis deux ans, leur petite-fille les a rejoint pendant l’été : elle a intégré le blog de festival qui permet aux plus jeunes, entre 14 et 20 ans, de s’engager bénévolement pour apprendre à écrire, à faire de la vidéo, de la radio aux côtés de journalistes professionnels et couvrir ainsi l’événement !

Nathanaelle Jean, la chargée de médiation culturelle et du recrutement des bénévoles du festival de Saintes, recrute sur des critères précis : « Le maximum de disponibilité pendant le festival. Les bénévoles ne sont pas surexploités mais ils sont nombreux et, pour faciliter les plannings, il est important de pouvoir compter sur eux à tout moment. Il est aussi nécessaire que les volontaires partagent les valeurs de notre association. Nous discutons ensemble de leurs motivations, du fonctionnement du festival et des missions confiées aux bénévoles. A l’issue de ce premier contact la personne confirme son envie de s’investir. Il n’y pas de limite d’âge pour participer mais il est nécessaire que l’équipe soit bien équilibrée, entre ceux qui ont l’énergie de la jeunesse, et ceux qui ont la sagesse de l’expérience ! ».

Tenir le rythme
L’ambiance dans les équipes reste sérieuse car il faudra tenir le rythme. « Je me couche à 4h du matin car, une fois les concerts terminés, je retrouve les pianistes, les journalistes et les organisateurs pour diner, explique Marylène. Le lendemain, je dois être sur le pont à 10h30 pour accueillir d’autres artistes. Je fais une pause entre 13h et 16h. Oui, c’est fatigant d’être bénévole… mais ca m’entretient ! »

BONS A SAVOIR
La fédération française des festivals de musique et du spectacle vivant dresse chaque année la liste des évènements par région. https://www.francefestivals.com
Pour les musique actuelles, rendez-vous sur le site d’info : www.touslesfestivals.com
Pour toutes les questions, notamment juridiques, concernant le bénévolat : http://www.francebenevolat.org

Leave a comment