• Home  /
  • Evenements   /
  • Festival Sinfonia en Périgord : le best of baroque 2018
Festival Sinfonia en Périgord : le best of baroque 2018 Perigueux2016 ParcGamenson3 Full view

Festival Sinfonia en Périgord : le best of baroque 2018

PARTENARIAT – Le festival Sinfonia en Périgord programme, en huit jours, le meilleur des productions baroques de 2018… et peut-être le meilleur de 2019 ! Rendez-vous du 25 août au 1er septembre 2018 à Périgueux et ses environs.

Vous étiez perdus dans une forêt mystérieuse et vous n’avez rien suivi de l’actualité du baroque en 2018 ? Pas de panique, le festival Sinfonia a réuni en huit jours tout ce que vous n’auriez jamais dû manquer ! Sous l’impulsion de son directeur David Théodorides, le festival Sinfonia en Périgord a pris une belle ampleur. Du 25 aout au 1er septembre, sa 28e édition présente une sélection de grands interprètes du baroque, de Jordi Savall (attendu le 26 août) au Banquet Céleste, et, comme à son habitude, fait découvrir des jeunes talents.

Une nouvelle version du Concert Royal de la Nuit
Sinfonia en Périgord commence le 25 août avec un concert d’ouverture hors normes. Sous les grands arbres du parc Gamenson de Périgueux, l’ensemble Correspondances donne son « Concert Royal de la Nuit » dans une toute nouvelle version. La musique de ce « Ballet », qui fut sans doute le meilleur spectacle baroque de l’année, sera donnée avec un mapping (projection vidéos) et des lumières conçus pour le lieu par Etienne Guiol. De quoi se replonger dans une nuit extraordinaire, celle d’une grande fête organisée par Mazarin pour asseoir le pouvoir du jeune Louis XIV. A l’issue de cette nuit de danse et fêtes dans les jardins des Tuileries, le jeune Louis est devenu le roi Soleil. Enfin, le ballet sera donné dans un jardin, la nuit !

Pleurons avec La Tempête
Le dernier programme et disque de la compagnie La Tempête, « Larmes de Résurrection », a fait sensation. Son audacieux directeur artistique, Simon-Pierre Bestion, a réuni deux œuvres baroques allemandes qui ont en commun leur proximité avec le baroque italien : l’Histoire de la Résurrection du Christ de Heinrich Schütz (1585-1672) et des extraits des Fontaines d’Israël de Johann Hermann Schein (1586-1630). La surprise vient aussi du choix de Georges Abdallah, chantre byzantin, pour incarner le rôle essentiel dans ce répertoire de l’Évangéliste. Le groupe emmené par Simon-Pierre Bestion donnera ces « Larmes de Résurrection » le 27 août à 21h à l’Abbaye de Chancelade.

Pulcinella et les Bach
L’ensemble Pulcinella dirigé par la violoncelliste Ophélie Gaillard a offert deux très beaux disques dédiés à Carl-Philip-Emmanuel Bach, fils de Jean-Sébastien et ami de Mozart. Associé avec le chœur Arsys Bourgogne, il présentera des œuvres sacrées de « C.P.E. » Bach le 28 août à 21h à l’église de la Cité de Périgueux. Et le 29 août à 17h à l’église de Sorges , ils associeront les œuvres de Jean-Sébastien Bach, Carl-Philip mais aussi Georg-Philip Teleman, à qui Bach avait demandé d’être le parrain de son fils !

Le Banquet Céleste, Bach et l’Italie
Après avoir brillé dans les Cantates pour alto de J.S.Bach, Le Banquet Céleste s’est offert une saison italienne. Le concert que Sinfonia lui commande, le 29 août à l’abbaye de Chancelade, fait le lien entre les deux thèmes en mettant en regard Pergolese, Vivaldi et Bach.

« Issé », la belle surprise de l’été
Opéra d’André Cardinal Destouches, « Issé », composé en 1697, a été remis sur le devant de l’année par l’ensemble Les Surprises. Cette pastorale héroïque a tous les ingrédients des opéras de l’époque de Louis XIV. De jeunes héros, nymphes et dieux se courent après et racontent en chansons leurs déboires amoureux. En solo ou en duo, ils appellent à la rescousse le dieu Amour, la raison, la destinée, etc. Le chef d’orchestre Louis-Noël Bestion de Camboulas a eu raison de nous faire entendre cette œuvre pétillante. « Issé » sera donnée le vendredi 31 août à 21h l’église de la Cité de Périgueux.

Ce n’est pas tout ! De Jeunes talents sont à découvrir à 11h et 17h dans les églises des environs : Comet Musicke Ensemble, La fugitive, Voces Suaves, Flame, le Taylor Consort dirigé par Justin Taylor, l’Ensemble Irini, Les Ombres, les Kapsbergirls…

Du 25 août au 1er septembre 2018 à Périgueux et ses environs. De 10 à 35 euros. Pass tous concerts : 337,50 euros. http://www.sinfonia-en-perigord.com/

Leave a comment