• Home  /
  • A la Une   /
  • Compte-rendu : Montero vs Zygel à Royan Garros
Compte-rendu : Montero vs Zygel à Royan Garros Montero vs Zygel à Royan Garros Full view

Compte-rendu : Montero vs Zygel à Royan Garros

FESTIVAL – Royan. Un violon sur la ville. Un court de tennis. Deux pianos. Deux pianistes, Gabriela Montero et Jean-François Zygel. Un match d’improvisation. Des rires. Et de la musique ? Oui ! Et de la belle musique !

Deux pianos de concert, harnachés de perches audio et de caméras pointées sur les claviers. Deux pianos se faisant face, séparés par un frêle filet flottant, tels deux bêtes se préparant à un affrontement féroce. Deux pianos voués à susciter exaltations et toquades du public amassé en masse et en rectangle. Mais que viennent faire ces deux pianos sur le court central du Garden Tennis de Royan ce lundi 23 juillet 2018 ?

Le flâneur estival des plages atlantiques ignorant – on ne sait comment – la tenue et l’originalité du festival Un violon sur la ville (émanation bitumée d’Un violon sur le sable) ne s’est pas posé longtemps cette question : ce lundi soir, deux des plus grands pianistes improvisateurs de la scène classique internationale s’affrontent à Royan. Le premier, Jean-François Zygel, n’est plus à présenter, ni au Royannais, ni aux mélomanes, ni aux téléspectateurs français. La seconde, Gabriela Montero, pianiste vénézuélienne résidant à Barcelone, est plus méconnue dans l’hexagone, incontestablement à tort, la soirée allait le prouver.

Le match est organisé en trois sets de quelques jeux, dans les sens tennistique et ludique du terme, alors qu’un arbitre anime et compte les points. Zygel est un habitué de l’exercice et il s’y prête avec un cabotinage qui provoque les rires bon enfant du public. Espiègles, juvéniles sont également ses improvisations. Jamais dans l’esbrouffe, il sait créer une ambiance en quelques secondes, rappelant un pays ou le style d’un compositeur. Moins volubile mais se prêtant entièrement au jeu et faisant l’effort de parler en français, Montero batifole sur un autre registre. Ses improvisations sont d’une qualité musicale époustouflante, qu’il s’agisse du contrepoint, des changements harmoniques, de la structure même de chaque pièce. On se surprend à espérer que quelqu’un retranscrive en direct et sur une partition ce qu’elle invente devant nos yeux. Et quelle expressivité ! Il est certain que plus d’un spectateur s’est demandé ce que Donald Trump tweeterait s’il entendait l’improvisation que Montero a réalisée sur évocation du président étasunien, elle qui a joué pour l’investiture de Barack Obama.

A l’issue des trois sets, un vainqueur se dégage nettement : l’improvisation musicale. Au doute initial portant sur l’opportunité d’installer des pianos sur un court de tennis succède une frustration, celle induite par la trop rare programmation dans les salles de concert de ce genre musical pourtant historiquement lié au classique.

Prochaines dates :
Un violon sur le sable, plage de la grande Conche à Royan (17) le vendredi 27 juillet 2018 à 22H.
Un violon sur la ville : de nombreux récitals à Royan, Sablonceaux et Talmont-sur-Gironde les mercredi 25 juillet, jeudi 26 juillet et samedi 28 juillet 2018.
http://www.violonsurlesable.com

 

Leave a comment