Festival Via Aeterna : Au cœur de la querelle via aeterna 3 Full view

Festival Via Aeterna : Au cœur de la querelle

FESTIVAL – Du 20 au 23 septembre prochain se tiendra la deuxième édition de Via Aeterna au Mont-Saint-Michel (Manche). Le festival de musique sacrée pousse cette année jusqu’à l’Orient avec une programmation qui met en avant les musiques traditionnelles asiatiques et arabes.

Territoire de conflits, le Mont-Saint-Michel espère inverser la tendance en proposant du 20 au 23 septembre une édition du festival Via Aeterna « sous le signe de la paix ». Normands et Bretons se retrouvent donc à cette occasion en musique pour (enfin) enterrer leur conflit éternel sur la propriété de ce monument exceptionnel ! Créé en 2017 par le groupe Bayard et René Martin, le fondateur des folles journées de Nantes, Via Aeterna s’empare de ce haut lieu du patrimoine, inscrit à l’Unesco avec sa baie depuis 1979.

Le Mont-Saint-Michel accueille cette année encore (lire notre compte-rendu de l’année dernière) le festival pour une journée de clôture en apothéose, le dimanche 23 septembre. De l’aube, où il réveillera les plus matinaux avec le premier office de la liturgie des heures assuré par l’ensemble Vox Clamantis, jusqu’au concert de clôture assuré par le Ricercar Consort, qui jouera le cycle de sept cantates de Buxtehude, les Membra Jesu Nostri. Tout au long de la journée, différentes animations (conférences historiques, traversée de la baie à pied et en musique…) sont proposées pour profiter au mieux de l’architecture de cette première destination touristique française hors région parisienne.

Si le festival ne pousse pas jusqu’en Bretagne, ce dimanche particulier au Mont est préparé dès le jeudi dans douze communes de la Manche. On pourra notamment entendre la pianiste au nom à la consonance pour le moins bretonne, Anne Queffelec, accompagnée par son frère Yann, écrivain et récitant pour l’occasion au Théâtre de l’Archipel de Granville.

Le vendredi, toujours à Granville mais cette fois dans la maison de Christian Dior, le Chœur Philharmonique d’Ekaterinburg fera résonner les 37ème Vêpres de Rachmaninov. La soirée sera assurée par l’ensemble Masques dans l’abbaye de la Lucerne d’Outremer avec un spectacle reprenant l’itinéraire des jeunes aristocrates anglais du XVIIIVème siècle lors de leur Grand Tour.

La journée du samedi sera marquée par la venue de musiciens originaires d’une contrée aux revendications similaires à celle de la Bretagne : la Corse, avec les neuf chanteurs de Tavagna qui interprètent a cappella de chants traditionnels de leur région. Cette même journée, la joueuse de erhu (instrument à cordes traditionnel chinois qui se joue avec un archet) Jiang-Jian Hua interprétera en duo avec Yang Baoyuan au luth chinois différentes pièces venues d’orient et la chanteuse Waed Bouhassoun offira ses versions d’œuvres traditionnelles arabes.

Cette deuxième édition de Via Aeterna fait la part belle à la musique de différentes régions du monde, espérons que les Bretons acceptent d’y participer !

 

 

Leave a comment