• Home  /
  • Compositeurs   /
  • BD : « Mausart », le conte délicieux de Mozart en petit souris
BD : « Mausart », le conte délicieux de Mozart en petit souris MAUSART extrait © Delcourt Full view

BD : « Mausart », le conte délicieux de Mozart en petit souris

BANDE-DESSINÉE – « Mausart » est une petite souris qui vit dans le piano de Salieri. Le dessinateur et mélomane Gradimir Smudja et eu une très belle idée pour faire découvrir Mozart avec ce beau conte signé Thierry Joor.

Depuis 20 ans, Thierry Joor est éditeur aux fameuses éditions Delcourt. Il aime particulièrement le travail d’un de « ses » dessinateurs, Gradimir Smudja : son sens du détail, ses idées foisonnantes… comme celle, sympathique, d’imaginer Mozart sous les traits d’une souris nommée « Mausart ». Le jeu de mot avec « Maus », la souris en allemand, était évident. Comme la référence à « Maus », livre monument de Spiegelman dans lequel le dessinateur raconte la Shoah en en représentant les Juifs comme des souris. L’histoire de Mausart est pleine de joie et se finit bien.

Mausart vit à l’intérieur du piano de Salieri, le compositeur de la cour, un loup. Salieri parti, Mausart sort du piano, sautille sur les touches pour jouer une « Petite musique de nuit ». La reine, passant sous les fenêtres du salon de musique, est sous le charme. Elle demande à Salieri de venir interpréter cette musique nouvelle pour son anniversaire…

A l’écoute de ce « pitch », l’éditeur Thierry Joor est séduit mais… « Gradimir a dix idées par case, explique Joor. Il voulait faire un récit pour enfant mais glissait trop de références. Il se perdait dans la narration. Je lui ai dit « si j’étais toi… ». Il m’a rétorqué : « Ok, Thierry. Écris-moi ce scénario ! » » La collaboration entre l’éditeur devenu auteur et Smudja est un bonheur. « Mausart » est attendrissant et son histoire séduit autant les petits que les grands. « Sans m’en apercevoir, j’ai écrit un vrai conte, sourit Thierry Joor. J’avais envie que tout se passe bien pour Mausart. Personne n’est véritablement méchant, pas même Salieri. Aujourd’hui, les auteurs tombent très vite dans l’ironie et le cynisme. Je voulais de la bienveillance sans naïveté. »  Une histoire émouvante, un dessin élégant et gai : « Mausart » est parti pour devenir un classique. Un deuxième volume est en préparation.

« Mausart » de Gradimir Smudja et Thierry Joor. Ed. Delcourt. 48 pages. 14,50 euros.
Article de séverine garnier, paru dans

Leave a comment