• Home  /
  • Evenements   / A Paris   /
  • Le Centre de Musique de Chambre de Paris met Mozart échec et mat
Le Centre de Musique de Chambre de Paris met Mozart échec et mat DSC_4088 Full view

Le Centre de Musique de Chambre de Paris met Mozart échec et mat

COMPTE-RENDU – Populaire, intelligent, joyeux : Mozart vs Stadler : La Grande Partie, le nouveau spectacle eu Centre de Musique de Chambre de Paris est une réussite. A voir jusqu’au 8 décembre à la salle Cortot.

Trois tables de bistrot : deux sur lesquelles on pourrait déguster un bon repas, une troisième où deux joueurs vont s’affronter aux échecs. L’un est Wolfgang Amadeus Mozart, l’autre est Anton Stadler son ami clarinettiste. C’est pour lui que Mozart a écrit notamment un Concerto pour clarinette devenu chef d’œuvre (si vous n’avez pas pleuré en regardant Out Of Africa, cliquez-ici).

Pour vous faire entendre la musique de chambre de Mozart, le Centre de Musique de Chambre de Paris a inventé un drôle de dispositif. Pas tout à fait une pièce de théâtre car la musique y est première, (bien) plus qu’un concert de musique de chambre car on est captivé par des personnages, une histoire, une tension dramatique. Mozart vs Stadler fait partie de ces nouvelles formes de concert qui font du bien à la musique classique.

La lumière se tamise et entrent en scène 15 musiciens habillés en garçons de café parisiens. Le pupitre des vents et une contrebassiste de l’ensemble Appassionato (dirigé par Mathieu Herzog) virevoltent entre les deux protagonistes Léo Doumène en Mozart et François Tissot en Stadler (eux aussi musiciens de l’ensemble). « A chaque coup que tu perdras, lance Stadler à Mozart, tu devras composer un mouvement de musique ». Ainsi s’écrit devant nous la Grande partita KV.361 de Mozart. Les musiciens d’Appassionato jouent par cœur avec fougue et grâce, avec facilité et engagement : une magnifique leçon d’interprétation musicale.

De la discussion entre Mozart et Stadler tout est vrai ou presque. Jérôme Pernoo le créateur du spectacle et directeur du Centre de Musique de Chambre de Paris a pioché dans la correspondance musicale, imagée, impolie et même métaphysique de Wolfgang. Les dates des lettres sont discrètement affichées sur le fond de scène… ou comment apprendre l’histoire de la musique sans en avoir l’air.

Au Centre de Musique de Chambre de Paris, la soirée ne commence pas à 21H par Mozart vs Stadler : La Grande Partie mais à 19h30 par un apéro musical qui permet de découvrir la jeune garde de la musique de chambre, en l’occurrence, le Trio Messiaen. David Petrlik au violon, Volodia Van Keulen au violoncelle, Théo Fouchenneret au piano, ont joué un magnifique Trio n°2 de Félix Mendelssohn, temps suspendu de détente, qui permet de se couper du bruit du monde.

Concert-spectacle « Mozart VS Stadler: La Grande Partie » conçu et mis en scène par Jérôme Pernoo et interprété par l’Ensemble Appassionato. A l’affiche jusqu’au 8 décembre : https://www.centredemusiquedechambre.paris/concerts/mozart-vs-stadler-la-grande-partie/

 

Leave a comment