Avant-premières : l’opéra à 10 euros, ça te dit?

REPORTAGE – Les « Avant-premières » de l’Opéra de Paris permettent au moins de 28 ans de découvrir l’opéra à petit prix. Nous avons assisté à “Moses und Aron” de Schönberg.

L’opéra Bastille rempli de jeunes, voilà qui n’est pas banal. L’Opéra national de Paris a réservé samedi soir la grande salle, soit 2700 places aux moins de 28 ans. Opération inédite, les « Avant-premières » leur permettent de voir, avant le grand public, 13 nouveaux spectacles lyriques et chorégraphiques de la saison. Samedi dernier, des milliers de jeunes ont assisté à une représentation de « Moses und Aron », opéra d’Arnold Schönberg datant de 1954. « Je me sens assez vieille », s’amuse Simina qui n’a que 25 ans ! Un mois avant la représentation, cette parisienne a sauté sur l’occasion : les places proposées pour cette “Avant-première” sont à 10€. Les premiers arrivés sont les mieux servis : pour 10 € on peut donc obtenir une place au parterre qui coûte d’habitude… 210 €!

Ces jeunes se sont passé le mot via les réseaux sociaux et en profitent pour aller à l’opéra entre copains. “Tu m’as dit que c’était en allemand ? », s’informe Guillaume, étudiant en théâtre au cour Florent comme Victorine. Elle l’a poussé à venir à “Moïse et Aron” pour le metteur en scène de cette production : l’audacieux Romeo Castellucci. Tiffany, 22 ans commente le spectacle avec deux copines : Elisabeth, 21 ans, avoue avoir “du mal avec la musique d’après 1900″ tandis qu’Alice, 22 ans, est « plus positive » et « a trouvé beaucoup de belles idées même si l’histoire est dure à suivre”. Toutes deux viennent pour la première fois à l’opéra comme Marion, 28 ans, professeur des écoles, venue de Courbevoie. Elle a aimé le propos de cette opéra : une réflexion sur le pouvoir des mots sur celui des images, les Dix commandements contre le veau d’or. Les applaudissements très intenses prouveront que chacun y a trouvé son compte.

L’institution parisienne n’est pas la seule à avoir pris conscience du besoin d’aider le jeune public à pousser la porte, parfois intimidante, des maisons lyriques. Le cliché de l’opéra ultra cher a la vie dur… même si en réalité les billets ne sont pas si onéreux : la meilleure place pour voir « La Flute enchantée » à l’Opéra de Massy est à 53 € quelque soit votre âge, 60 € à Anger ou Nantes.

Pour attirer les adolescents et les jeunes adultes l’Opéra de Bordeaux s’est inspiré des cartes illimitées des cinémas et propose un « Pass Jeunes » réservé aux 16-26 ans donnant accès à tous les spectacles pour 25 € par mois. Même tarif à Dijon pour cinq spectacles dans la saison, même en première catégorie. A Lyon ou Massy, ils auront droit à 50 % de réduction. Les jeunes qui n’auront pas anticipé trouveront à Paris, Toulouse et Dijon des places à 5 ou 10 € quelques minutes avant le spectacle. Il faut faire un peu la queue, mais quand on est jeune…


Article paru le 20 octobre dans Le Parisien.

Vous avez aimé lire cet article ?

Abonnez-vous à la newsletter de Classique mais pas has been, pour ne rien rater de l'actualité musicale!

Soutenez-nous !