Classique ou moderne ? L’ONBA selon Maxime Pascal

CONCERT – L’Orchestre national Bordeaux Aquitaine donnera mercredi un programme original concocté par le chef Maxime Pascal, 31 ans, qui le dirigera. Présentation.

Bach/Webern
“Ce “Ricercar à 6 voix” est une partition étonnante car il s’agit bien de la musique de Bach mais dans une orchestration de Anton Webern (1883-1945) pour un orchestre moderne. La voix de la fugue de Bach passe d’un instrument à l’autre. C’est une expérience sonore et spatiale ! Cette cohabitation entre deux auteurs n’est pas si courante dans l’histoire de la musique : le requiem de Mozart (inachevé, il fut complété par ses élèves, ndlr) est au final une œuvre collective. Ou encore “Les Tableaux d’une exposition” orchestrée par Ravel mais écrite par Mussorgski. Ici c’est pareil : tu ne sais pas si tu entends du Bach ou du Webern.”

“Tierkreis” de Stockhausen
“On connaît mal la musique de Karlheinz Stockhausen (1928-2007). On ne connaît souvent que ses œuvres les plus austères, celle de ses débuts de carrière, une époque d’expérimentations. “Tierkreis” est une des ses dernières compositions. Elle part de petites mélodies qu’il a composées sur les signes du zodiaque ! Elles ont un côté boîte à musique assez enfantin. La mélodie du taureau est une véritable danse du tuba !”

7e symphonie de Beethoven
“A côté de Stockhausen et Webern, Beethoven est un peu le tonton de ce programme ! En travaillant sur la partition, j’ai pris conscience de la puissance d’invention de Beethoven. Sa conception de l’orchestre est toujours étonnante. C’est peut-être une banalité de dire ça mais c’est toujours atemporel. Cette septième symphonie appartient à toutes les époques, tous les lieux, tous les styles d’orchestre. Elle a toujours un impact physique sur le public.”

Mercredi 18 janvier, 20h, auditorium. 8 à 50 €. 05 56 00 85 95. Article paru dans Sud Ouest du 17 janvier 2017.

Vous avez aimé lire cet article ?

Abonnez-vous à la newsletter de Classique mais pas has been, pour ne rien rater de l'actualité musicale!

Soutenez-nous !