PORTRAIT – Pianiste, chef d’orchestre, directeur musical de l’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine et directeur artistique du festival Ravel, Jean-François Heisser est une figure de la musique dans notre région.

Quand on lui demande s’il croit en l’intérêt du public pour la musique classique, Jean-François Heisser ne lève même pas un sourcil : « nous étions récemment à Soustons (Landes) avec les concertos de Beethoven. La salle de 450 places était archipleine et le public formidable. En plus, l’espace culturel Roger Hanin bénéficie de l’une des meilleures acoustiques de la région. » 

La mission de se balader

Derrière ce « nous » il y a les 45 musiciens de l’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine (OCNA) dont Jean-François Heisser assure la direction musicale depuis l’an 2000. Pianiste, chef d’orchestre, professeur, cette figure clef de la musique classique en Nouvelle Aquitaine gère également le Festival Ravel, association du festival Musiques en côte basque et de l’Académie Ravel pour les jeunes musiciens professionels que Heisser préside depuis 2000. 

Faire entendre la grande musique dans des petites villes : telle est l’ambition de l’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine (jadis Orchestre Poitou-Charentes), « le seul outil de la Région qui se balade et dont c’est la mission de se balader », résume le chef à la voix douce, au physique robuste et à l’autorité naturelle. Durant la saison 2018/19, ses musiciens font entendre des concertos de Beethoven à Soustons, un conte musical à Marennes et à Poitiers et bientôt une symphonie de Mozart à Bordeaux et à Rochefort. Heisser dirige, Heisser joue, Heisser dirige parfois du piano !

Du symphonique en pays rural

La grande région ne manque pas de forces musicales : Orchestre National Bordeaux Aquitaine, Orchestre Pau-Pays de Béarn, Orchestre de l’Opéra de Limoges. L’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine a su trouver sa place. « L’Orchestre de Bordeaux et de Limoges sont très pris par leur saison d’opéras, analyse le chef. Celui de Pau rayonne largement autour de la ville mais ne peut pas se déplacer à Angoulême. Le TAP (Théâtre Auditorium de Poitiers) est notre base mais nous n’y faisons que quatre concerts par an. » 

L’Orchestre Poitou-Charentes, le 10 décembre 2016 à Niort, France.

Profitant de cet ancrage au nord de la région et de son travail au sud avec le festival Ravel, Jean-François Heisser tisse une vie musicale sur la Nouvelle-Aquitaine. « Les petites salles qui nous accueillent n’ont pas du tout les moyens de payer la venue d’un orchestre de 45 musiciens. De même pour les festivals. Seules les subventions de la Nouvelle Aquitaine nous permettent d’offrir de la musique symphonique en pays rural. Avec 2 millions d’euros, l’OCNA bénéficie du « plus petit budget de France pour un orchestre de cette taille », même si ce budget représente « un gros effort pour la région ». 

Succès au-delà de la région

La réputation de Jean-François Heisser a largement participé de cette réussite. En tant que pianiste, il a déjà publié 21 disques, dont certains primés. Heisser a fait découvrir aux mélomanes des compositeurs oubliés ou négligés (Paul Dukas, Federico Mompou) et défend autant la musique d’hier que d’aujourd’hui. Devenu professeur de piano au Conservatoire National Supérieur de Paris de 1991 à 2016, il a formé une génération de concertistes dont Bertrand Chamayou et Jean-Frédéric Neuburger, tous deux salués aux Victoires de la Musique classique. Avec Heisser à sa tête, l’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine a publié en 2018 un coffret de disques, l’intégrale des concertos de Beethoven (Mirare). L’Orchestre se produit également à Paris, à la Philharmonie, à l’Opéra-Comique et on l’attend en fin janvier à la Folle Journée de Nantes. « C’est une belle aura pour un orchestre de région, commente laconiquement le maestro. On doit refuser certaines propositions. » 

Le vendredi 18 Janvier – 20h, auditorium de Bordeaux. Le dimanche 20 Janvier – 17h au Théâtre de la Coupe d’or à Rochefort.

Au programme : Debussy/Jarell – Trois études – Gilbert Amy – Concerto pour piano – Mozart – Symphonie Jupiter. 
Avec l’Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine. Direction : Julien Leroy. Piano : Jean-François Heisser



Jean-François Heisser en 6 dates :

  • 1950 : Naissance à Saint-Etienne (Loire)
  • 1976 : débuts de pianiste soliste au Nouvel Orchestre Philharmonique de Radio France
  • 1986 : devient professeur de piano au Conservatoire national supérieur de Paris (départ en 2016). Préside l’Académie Maurice Ravel de Saint-Jean-de-Luz
  • 1998 : publie l’intégrale de la musique pour piano de Paul Dukas
  • 2000 : Prend la direction de l’Orchestre Poitou-Charentes (rebaptisé Orchestre de Chambre Nouvelle Aquitaine en 2017) 
  • 2017 : préside le festival Ravel en Nouvelle-Aquitaine