PARTENARIAT- Le 19 février, le pianiste Simon Ghraichy donne son récital annuel au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Un récital classique ? Rien n’est moins sur ! Car Simon Ghraichy aime casser les codes pour mieux partager la musique.

Le concours est à présent terminé.

Souvenez vous ! En aout 2016, Séverine Garnier, la créatrice de Classique mais pas has been tombait en pâmoison en étendant jouer Simon Ghraichy ! Délicatesse, maîtrise, profondeur et enthousiasme : tels étaient les adjectifs choisis pour le décrire. Son premier disque chez le label Deutsche Grammophon, Héritages, a fit l’effet d’une bombe dans le milieu classique. La personnalité (son look sur scène) et l’audace (son répertoire) de Ghraichy agitent régulièrement les réseaux sociaux.

Ce n’est pas prêt de se calmer ! Pour annoncer son récital du 19 février, Ghraichy a mobilisé de grandes affiches dans le métro parisien où l’on peut lire : « Make classical music great again ». Du culot, de l’humour et un peu de provocation, c’est aussi cela le style Simon Ghraichy.

Pour son nouveau disque, « 33 » (Deutsche Grammophon), il a construit un parcours autour du thème de « la voix intérieure », celle qu’on peut lire dans une fameuse partition de Robert Schumann, l’Humoresque op.20. Schumann y ajoute une ligne mélodique que le pianiste doit chanter en lui-même pendant qu’il joue. Cette voix intérieure, Ghraichy s’en empare et trouve des oeuvres qui résonnent avec elle comme La chanson de la folle au bord de la mer de Alkan ou « Huge » de Jacopo Baboni Schilingi. Il a aussi demandé à des compositeurs d’écrire sur le thème de cette voix, comme le créateur inclassable Chilly Gonzales.

On retrouve ces invités lors de son récital du 19 février : Chilly Gonzales et Jacopo Baboni Schilingi seront sur scène ainsi que la danseuse soufie Rana Gorgani. Un soirée parisienne qui fait déjà le buzz !

Mardi 19 février, 20h au Théâtre des Champs-Elysées, Paris. 5 à 75 euros. Réservations ici.