SAISONS 19/20 – Le Théâtre des Champs-Élysées (TCE) a dévoilé sa saison 2019-2020. Avec plus de 130 opéras, ballets et autres concerts proposés, une seule question se pose : que choisir ? Voici, pour vous aider, les quelques pépites que Val so Classic dénichées dans cette prochaine saison.

Parmi les quatre opéras proposés en version scénique, il est certain que j’irai voir Les noces de Figaro dans la mise en scène du réalisateur new-yorkais James Gray. Mozart… c’est un classique !

En revanche, le Freischütz de Weber revu par Laurence Equilbey et une bande de magiciens, c’est beaucoup moins courant ! Si vous êtes un peu actifs sur les réseaux sociaux, vous aurez peut-être aperçu récemment une série de vidéos mettant en scène Laurence Equilbey accompagnée notamment par sa chienne Sam pour promouvoir le Freischütz. Cette nouvelle production vaut le détour puisqu’elle est mise en scène par la compagnie 14:20, spécialisée dans la magie nouvelle. Alors si vous voulez voir le Freischütz sur instruments anciens, dans une scénographie mêlant danse, jonglerie et magie, ce sera du 19 au 23 octobre.

Aller à la messe pour célébrer la chrétienté, c’est surfait… Venez plutôt au concert ! Le TCE a la particularité de proposer les œuvres appropriées par rapport au calendrier liturgique. Ainsi, en décembre, vous pourrez assister à La Pastorale de Noël de Charpentier (par l’excellent ensemble Correspondances). En janvier, aux Magnificat de Bach (père et fils) ou, pour la Semaine sainte, aux Passions selon Saint Jean et Saint Matthieu. Et si vous êtes plutôt fan de Stabat Mater, vous serez servis au mois de décembre : en trois jours, le TCE propose les versions de Pergolèse, Scarlatti et Rossini ! Pergolèse et Scarlatti seront donnés le même jour en diptyque avec deux grandes voix : Véronique Gens et Marie-Nicole Lemieux. Si j’étais vous, je prendrais déjà mes places !

Autre rendez-vous vocal : les récitals de Roberto Alagna à Renée Fleming en passant par Philippe Jaroussky ou encore Gérard Depardieu qui chante Barbara, il y en a pour tous les goûts ! Mais si je devais vous recommander un concert, ce serait celui du jeune contre-ténor Jakub Józef Orliński. À nouveau, si vous êtes du genre à flâner sur les réseaux sociaux, je vous recommande vraiment de suivre les aventures de ce jeune Polonais. Drôle, sensible et proche de son public, Jakub oscille entre arias baroques et danse hip-hop. Vous n’êtes pas encore convaincus ? Allez donc faire un tour sur son compte Instagram, il vaut le détour !

Côté danse, je vous propose de vous arrêter sur deux évènements. En octobre, le Ballet Preljocaj proposera un Winterreise (Le Voyage d’hiver) de Schubert en version dansée. Et pour annoncer l’été, Schumann et Ravel seront à leur tour dansés par Marie-Agnès Gillot. La danseuse étoile sera accompagnée par Nicholas Angelich et le quatuor Modigliani, une soirée à ne pas manquer.

Enfin, pour le jeune public, mon âme d’enfant vous recommanderait d’aller le 12 janvier écouter l’Orchestre de la Garde républicaine en compagnie de la chanteuse Juliette (en récitante pour l’occasion). Ensemble, ils proposeront une matinée inspirée du célèbre conte musical devenu dessin animé Piccolo, Saxo et compagnie.

Toutes les infos : https://www.theatrechampselysees.fr