CD – Il avait un peu échappé à nos radars ! « Boréales », disque conçu par la violoncelliste Hermine Horiot, est un voyage audacieux et intense dans les répertoire nordique.

L’association 1001 notes soutient l’émergence de jeunes talents en les accompagnant dans l’enregistrement d’un disque. « Collection 1001 notes » a mis à l’honneur fin 2018 la violoncelliste Hermine Horiot. Elle s’est souvenu pour ce disque de ses origines scandinaves : l’une de son arrière-grand-mère était suédoise. Hermine porte son prénom.

Après voyages et rencontres dans cette région de neige, l’instrumentiste propose avec « Boréales », un disque qui associe le répertoire pour violoncelle seul et celui de ces contrées que l’on connaît mal. Le CD débute en Finlande, avec un « Thème et variations » de Jean Sibelius, il part ensuite en Suède grâce à une pièce d’Ingvar Lidholm avant de faire étape en Lettonie avec Peteris Vasks.

Hermine Horiot fait entendre également la commande qu’elle a faite au compositeur Dannois Nicklas Schmidt nommée « Fluctuation 13 » avant de continuer son voyage nordique vers la Norvège avec une œuvre d’Arne Nordheim. Le périple se termine en Estonie grâce une version de la pièce mythique « Frates » d’Arvo Pärt pour violoncelle et électronique.