FESTIVAL – Un festival qu’on aime particulièrement. Le Biarritz Piano Festival fait entendre les grands maîtres du piano avec vue sur l’océan. Surfez sur le clavier du 29 juillet au 7 août à Biarritz !

C’est là que Classique mais pas has been a entendu Simon Ghraichy pour la première fois (voir plus bas), qu’on a vu surfer Thibault Cauvin et le directeur artistique d’un prestigieux label de disques au logo jaune (désolés, on n’a pas d’images !) et qu’on s’est pris pour l’impératrice Eugénie (incontournable quand on écoute du classique à Biarritz).

Depuis dix ans, le Biarritz piano rend hommage à tous les répertoires de l’instrument roi. Pour son anniversaire le festival s’offre une soirée de fête pendant laquelle une demi-douzaine d’artistes proches du festival se succèdent pour faire entendre toutes les musiques, de Monteverdi, l’un des premiers inventeurs de l’opéra, à Piazzolla.

Arcadi Volodos et petits-déj’

L’événement biarrot retrouve ainsi la sensuelle pianiste franco-géorgienne Khatia Buniatishvili (l’égérie de sa 7e édition, souvenez-vous ici) qui sera en duo avec sa sœur Gvantsa pour un concert à quatre mains. Le compositeur et aussi pianiste Chassol sera également de la partie avec sa nouvelle œuvre qui jongle entre musique et vidéo : « LUDI ».

Le petit plus du festival : des p’tits dej’ et cocktails en musique, des récitals de « jeunes talents » (le pianiste George Li, le claveciniste Justin Taylor (portrait à lire ici), le trio Karénine…) et un immense maître du piano, en clôture : Arcadi Volodos. Ce génie du silence et de l’amorti (au piano, pas au tennis !) donne son programme de l’été « Beethoven-Schubert-Rachmaninov-Scriabine » une merveille d’intelligence musicale à ne manquer sous aucun prétexte.

Réservations et infos : https://www.biarritzpianofestival.com/

A lire aussi : Rencontre avec le pianiste Simon Ghraichy