AU DISQUE – Le plus célèbre des labels de musique classique, Deutsche Grammophon, donne carte blanche à John Williams. Le compositeur phare de la musique de film sort un disque calibré pour Anne-Sophie Mutter. Il s’est replongé dans ses partitions et les a arrangées tout spécialement pour la violoniste. Critique.

Anne-Sophie Mutter/John Williams : une affiche « trois étoiles » qui aurait pu être un simple coup marketing pour Deutsche Grammophon ! Surtout après la sortie, il y a quelques mois sous le même label, d’une compilation des plus belles musiques de Williams, dirigées par Gustavo Dudamel…

A LIRE EGALEMENT : La musique de John Williams n’est pas du cinéma


Il n’en est rien car John Williams est cette fois à la manœuvre ! Le compositeur a spécialement réarrangé ses propres partitions pour la violoniste-star, Anne-Sophie Mutter, dans un esprit évidemment concertant.
Le résultat est un disque flamboyant, où le maître (qui dirige également l’excellent Recording Arts Orchestra de Los Angeles) prend un plaisir communicatif à utiliser toute la palette de couleurs du violon d’Anne-Sophie Mutter. Cette dernière est tout aussi à l’aise dans les cadences pétillantes (Hedwig’s Theme, the Duel) que dans le lyrisme ou l’émotion pure (La liste de Schindler, Across the Stars). A noter : la présence de titres rares du compositeur (Far and Away, Cinderella Liberty, Sabrina)

Un disque unique, qui devrait convaincre les rares sceptiques que John Williams est l’un des grands compositeurs actuels !

« Across the Stars », Anne-Sophie Mutter, The Recording Arts Orchestra of Los Angeles. Direction : John Williams. Deustsche Grammophon