SÉRIE VIDEO – A voir via son téléphone sur la chaîne YouTube de la Philharmonie de Paris, la série documentaire CHEF.FE, au format inédit, appréhende avec sensibilité et justesse le métier de chef.fe d’orchestre au travers de la vie de Lucie Leguay. Notre avis.

[Attention, traces de spoilers !] « C’est vrai qu’un chef.fe d’orchestre c’est un peu abstrait, on nous demande souvent ce qu’on fait. » Les pieds dans le plat : voici comment débute le premier épisode de la nouvelle web série documentaire événement : Chef.fe. Pendant quatre épisodes, la réalisatrice Camille Ducelier accompagne dans son quotidien Lucie Leguay, jeune chef.fe d’orchestre, très populaire depuis sa victoire à la première édition du Tremplin des jeunes chef.fes d’orchestre, organisé par la Philharmonie de Paris en 2018 (nous y étions, souvenez-vous).

De la direction d’orchestre avec Wax Tailor à Verbier Festival Academy jusqu’au Portugal, ces épisodes ont quelque chose d’intimiste, alternant les scènes off – où Lucie Leguay dévoile son franc parler et son humour – les scènes de travail, les interviews, les concerts et les pudiques témoignages de ses proches, le tout sans aucun commentaire de la réalisatrice.

Qu’est-ce qu’un.e chef.fe ?

Des heures à plancher puis griffonner sur des portées, des heures à écouter, réécouter, réfléchir à l’intention de l’œuvre et le tout, seul.e. : telle est la réalité du chef.fe d’orchestre, « une vie de solitaire ». Paradoxal pour Lucie Leguay, qui s’est en partie rapprochée de la direction d’orchestre pour s’éloigner de la solitude du pianiste. Sans doute est-ce pour remédier à cela et aux clichés, qu’elle s’est prêtée au jeu de cette web-série, dans laquelle elle détaille son travail, explique la construction d’une partition, comment elle la lit. Dans laquelle elle détaille aussi son rôle – « le chef d’orchestre oriente l’écoute des musiciens » – elle qui a « toutes les lignes ». Une belle manière de rendre hommage au métier de chef.fe, si visible, et pourtant si discret et fantasmé.

Loin des clichés

L’écriture inclusive et le parti-pris de faire le portrait de Lucie Leguay font de cette série documentaire, non pas un plaidoyer sur la place des femmes dans la direction musicale – ce qui aurait été tentant considérant les faits d’actualité – mais un document passionnant sur le métier de chef.fe d’orchestre dans sa modernité et son humanité. La pédagogie et la passion contagieuse de la jeune cheffe d’orchestre, sous le regard bienveillant de la réalisatrice, incite à (re)découvrir sous un autre jour le rôle du maestro en orchestre, à percevoir les évolutions que connaît ce métier et ses enjeux. Car si « pas ou très peu de femme dirigeaient » il y a encore quelques années, la posture du chef.fe d’orchestre a elle aussi changé. Longtemps vus comme des tyrans, l’époque semble désormais lointaine où les chef.fes d’orchestre insultaient les musiciens ou les frappaient avec leur baguette !

Une réalisation percutante

Réalisée en verticale pour un visionnage optimal sur téléphone (on a aussi essayé sur ordinateur, l’expérience est clairement différente), Camille Ducelier propose une réalisation efficace et graphique, qui sert très bien le propos. Les mains, si symboliques, et la gestuelle bien connues des chef.fes sont présentes dès le générique. Les successions de plans et les jeux de découpage sur les montagnes de Verbier (épisode 2) viennent très bien servir l’Ouverture Festive de Chostakovitch en bande son, mais aussi le propos.

Lors de l’épisode 3, Lucie en répétition avec le Conservatoire à rayonnement régional de Lille sur l’œuvre de George Benjamin, Octet, est dédoublée avec un léger décalage… de trois mesures précisément. Histoire de mettre en perspective ce qu’elle est effectivement en train de raconter : « ça m’arrive souvent d’être entre deux mondes, où d’un côté je contrôle tout avec mon oreille et de l’autre côté, mon cerveau est déjà en train d’anticiper tout ce qui va se passer ».

En bref une jolie série documentaire nouveau format, qui appréhende avec sensibilité le métier de chef.fe d’orchestre au travers de la vie de Lucie Leguay. L’immersion très pédagogique dans cet univers souvent fantasmé, devrait satisfaire les plus mélomanes comme les moins initiés.

Chef.fe, série documentaire réalisée par Camille Ducelier avec Lucie Leguay. Produite par Upian en partenariat avec la Philharmonie de Paris et le soutien de YouTube. Diffusion des épisodes chaque semaine sur la chaîne YouTube de la Philharmonie de Paris. Le premier épisode est en ligne depuis le 25 novembre 2019 :